Une Lamborghini n’a pas le choix d’être intense. Elle doit faire rêver, être la star de la soirée. Si une affiche de la voiture ne se rend pas un jour sur le mur de la chambre d’un enfant, elle a raté la cible. Cela dit, avec l’arrivée de concepts de plus en plus radicaux, surtout des constructeurs japonais, comment Lamborghini fait-il pour se réinventer? Surtout, à quoi ressembleront les supervoitures italiennes du futur avec l’arrivée de l’électrification et de la conduite autonome?

Voici le concept Lamborghini Terzo Millennio. En italien, son nom signifie « troisième millénaire ». Pour le moment, ce concept 100% électrique ne roule pas, mais il est le fruit d’un partenariat entre le constructeur italien et le Massachusetts Institute of Technology (MIT). Son but : réinventer la définition de ce qu’est une supervoiture.

Fini les batteries
Pour Lamborghini, l’énergie encapsulée par des batteries n’est pas assez dense, et ne procure pas assez de puissance pour la supervoiture de demain. C’est pour cette raison que la Terzo Millennio sera munie d’un nouveau type de supercondensateur greffé à chaque roue, conférant un rouage intégral à la voiture et réduisant sa masse nette.

Comme cela n’est pas assez intense, la carrosserie de la Terzo Millennio n’est pas seulement faite entièrement en fibre de carbone; ça, c’est déjà dépassé. Le plus impressionnant est que la Terzo Millennio se répare par elle-même! Selon Lamborghini, sa coquille serait munie de microcanaux permettant de conduire la chaleur afin de boucher des fissures dans sa structure. De la science-fiction? Moins qu’on puisse le penser. Imaginez les possibilités en matière de sécurité qui pourront découler d’une telle technologie.

Pour le moment, rien n’est confirmé sur la réalisation de ce super bolide sorti tout droit d’un jeu vidéo. Tout ce qu’on sait, c’est que l’entente entre Lamborghini et MIT durera trois ans. C’est le temps qu’il faudra, selon Lamborghini, pour permettre de développer les technologies promises avec ce concept. Lamborghini estime qu’il coûtera en moyenne 232 285 $ par année à développer.

Pour ce qui est du son du bolide, chose qui disparaîtra avec l’arrivée des voitures électriques, le constructeur italien affirme qu’il fera tout dans son pouvoir pour s’assurer que cette bombe électrique du futur émette la sonorité d’une véritable supervoiture. Si l’on se fie au passé de Lamborghini, nous n’avons pas de difficulté à y croire!

Aussi dans Automobile :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!