source:www.ecoloauto.com

Selon l’ancien vice-président de General Motors Bob Lutz, Tesla ne sera pas en mesure de survivre encore bien longtemps. En entrevue avec la chaîne américaine CNBC, celui qui a aussi occupé des postes de haute direction chez BMW et Ford a indiqué qu’au rythme actuel, Tesla ne se rendrait pas jusqu’en 2019.

« Cette compagnie, mes amis, s’approche de la faillite », a affirmé sans hésitation M. Lutz. Selon lui, les problèmes de production de la Tesla Model 3, les ventes en baisse des Model S et Model X, et les pertes financières soutenues mèneront ultimement à un problème de liquidité.

« Ils perdent de l’argent à un rythme incroyable et devront bientôt lever d’autres capitaux », a ajouté Lutz. Ce dernier a également expliqué la popularité de la marque par le fait que plusieurs voient Elon Musk comme une figure presque divine, et que le public avait « pris la pilule bleue » en ce qui concerne Tesla.

Les commentaires de Bob Lutz viennent au lendemain du dévoilement par Tesla de la spectaculaire Roadster et d’un nouveau camion semi-remorque électrique.

Bien que ces deux modèles aient été chaleureusement accueillis par le public, plusieurs analystes et experts ont remis en question la pertinence des deux véhicules au moment où Tesla accuse un retard important avec la production de la Model 3. Au début du mois, Tesla a dévoilé les pires résultats financiers trimestriels de son histoire.

L’opinion de Bob Lutz ne devrait pas freiner l’élan de Tesla, surtout que l’entreprise jouit toujours d’une réputation et d’une popularité que la majorité des constructeurs ne peuvent qu’envier. Cela dit, les défis qui se dressent devant elle sont majeurs, et il n’est pas faux que la Model 3 devrait être la priorité pour assurer l’avenir de Tesla.

Les camions et les roadsters à 250 000 $ US peuvent certainement attendre.

Aussi dans Automobile :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!