Collaboration spéciale/Stephanie Colvey Le Centre communautaire laurentien (CCL) et la Mission communautaire de Montréal ont organisé un iftar et une prière musulmane devant la mosquée Saint-James cet été.

Le Centre communautaire Laurentien (CCL) et sa mosquée Al Rawdah, à Cartierville, réuniront musulmans, chrétiens et juifs sous un même toit dans le cadre des festivités de Noël. L’événement intitulé «Célébration de la lumière» permettra aux réfugiés syriens de prendre part au temps des Fêtes.

L’initiative est venue de la mosquée Al Rawdah. «Nous avons voulu offrir aux nouveaux arrivants de Syrie un moment de festivités», indique Mehdi Jouhri, chargé de projet et bénévole au Centre communautaire laurtentien.

L’idée a été favorablement accueillie par la Mission communautaire de Montréal (MCM) qui dépend de l’église Saint-James. «Nous travaillons souvent avec la Muslim Association of Canada (MAC) qui sont nos partenaires notamment pour venir en aide aux réfugiés syriens», assure la révérende Paula Klein, directrice de la MCM.

Selon les initiateurs, la «Célébration de la lumière» est un moment pour consacrer «les valeurs qui nous unissent». «Nous voulons nous réunir pour défendre l’inclusion et le vivre ensemble», indique M. Jouhri.

L’événement qui aura lieu le 17 décembre est ouvert à tous. Il réunira un pasteur de l’église protestante Saint-James, un prêtre catholique, un représentant de la communauté musulmane et un rabbin.

«Un prêtre catholique d’une mission religieuse de Kahnawake sera également présent. Il présentera un chant de Noël dans une langue des Premières Nations», annonce M. Jouhri.

Proximité
Ce rapprochement entre diverses fois monothéistes à Montréal a pris de plus en plus d’ampleur avec l’arrivée des réfugiés syriens qui sont eux-mêmes issus de différentes communautés religieuses.

«Nous avons toujours voulu nous rassembler, mais la présence des réfugiés a été certainement un catalyseur pour réaliser des choses concrètes», convient Mme Klein. Les deux organismes avaient mis sur pied un iftar (la rupture du jeûne durant le mois de ramadan) à l’église Saint-James, cet été.

Pour Anwar Alhjooj, un musulman d’origine palestinienne, employé de la MCM et organisateur de l’événement, toutes les bonnes volontés sont bienvenues. «Les besoins des réfugiés sont immenses et nous ont obligés à ne plus travailler chacun dans son coin et à associer nos efforts.»

Une fois les demandes des réfugiés répondues, Mme Klein est convaincue que cette collaboration se poursuivra.

«Si par la grâce de Dieu, d’Allah ou de Jéhovah nous sommes encore de ce monde, oui, il faudra que nous continuions à travailler en commun pour le bien de tous», dit-elle.

Le Centre communautaire Laurentien et la mosquée Al Rawdah sont affiliés à la Muslim Association of Canada (MAC). Cette association est souvent pointée du doigt pour ses liens avec les frères musulmans d’Égypte.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!