Amine Esseghir/TC Media Le vieux village du Sault-au-Récollet pourrait se retrouver sur la liste des sites du patrimoine mondial au Canada à classer par l'UNESCO.

La demande d’inscrire le Sault-au-Récollet au patrimoine de l’humanité bénéficie d’une ouverture d’Ottawa. Le gouvernement fédéral veut ajouter jusqu’à dix nouveaux biens réputés qui pourraient faire l’objet d’une proposition d’inscription au cours des dix prochaines années par l’UNESCO.

Le 8 août, Catherine McKenna, ministre de l’Environnement, a lancé l’appel de propositions pour la soumission de noms de prochains sites du patrimoine mondial. À cette occasion, Parcs Canada a contacté tous les individus et organisations qui ont déjà exprimé leur intérêt pour la nomination d’un site sur la liste de l’UNESCO.

«La liste de coordonnées de Parcs Canada incluait une personne ayant recommandé, en 2011, le vieux village du Sault-au-Récollet comme un site potentiel du patrimoine mondial», souligne Audrey Champagne, agente des relations avec les médias chez Parcs Canada.

Il s’agit de la proposition faite par Mme Deslauriers que le Courrier a présentée dans son dernier numéro.

Les promoteurs des sites ont jusqu’au 27 janvier pour remplir le formulaire. «Les demandes feront l’objet d’un examen interne mené par Parcs Canada. Elles passeront ensuite par un processus d’examen dirigé par un comité consultatif ministériel composé de spécialistes canadiens des domaines du patrimoine naturel et culturel», détaille Mme Champagne.

Une bonne initiative
Pour Vincent Garneau et Valérie Nadon, coprésidents de la Société d’histoire d’Ahuntsic-Cartierville (SHAC), il ne fait aucun doute que le Sault-au-Récollet répond aux critères de l’UNESCO. «En fait, une initiative comme celle-là est le signe que les citoyens du Sault-au-Récollet ont à cœur leur patrimoine», observent-ils.

Toutefois, les deux présidents de la SHAC modèrent leur enthousiasme. «Nous savons également que malgré tout ça, le Sault-au-Récollet sera en compétition avec plusieurs sites tout aussi importants à travers le Canada», disent-ils.

La liste indicative des sites du patrimoine mondial au Canada, choisis par la ministre sur la base des recommandations du comité, sera rendue publique en décembre 2017, dans le cadre des célébrations du 150e anniversaire de la Confédération.

Ce n’est pas la première fois que des citoyens proposent des biens et des lieux à faire classer par l’UNESCO. «Depuis 2004, Parcs Canada a reçu environ 65 demandes d’individus et d’organisations intéressées à proposer un site spécifique pour son inscription à la liste du patrimoine mondial», assure Mme Champagne. Actuellement, 18 sites canadiens sont inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!