Collaboration spéciale Les arbres qui couvraient le talus sur lequel passe la voie ferrée du CN ont été coupés.

La pose de nouveaux pylônes entre les postes électriques Charland et Fleury, à Ahuntsic, fait des mécontents. Des citoyens sont passablement en colère de voir l’écran de verdure qui leur faisait face disparaître. Hydro-Québec promet de planter des arbres à la fin du chantier.

Les résidents du Centre d’hébergement Louvain sont attristés devant le spectacle des arbres matures et en bonne santé coupés. Ils avaient reçu à la fin août un avis les informant que des travaux seront menés par Hydro-Québec sur son emprise.

L’entrepreneur engagé par la compagnie d’électricité «procédera au dégagement de l’emprise (débroussaillage et coupe de certains arbres) de la ligne 120 kV située le long de la voie ferrée du Canadien National (CN) entre le poste Charland et le nouveau poste Fleury, en construction».

Hydro-Québec doit remplacer l’ancienne ligne de transport électrique parallèle à la rue Sauvé par une autre plus puissante de 315 kV. Les pylônes actuels seront substitués par des poteaux plus hauts.

Surprise
Les citoyens ne cachent pas leur consternation après le passage des ouvriers. «L’entrepreneur a fait une coupe à blanc du boisé, une coupe que je qualifierais tout simplement de sauvage. Du chemin de fer jusqu’en bas du talus, plus aucune verdure. Que de la roche, quelques courts arbustes et des déchets», écrit Francine Roy, dont la résidence fait face au boisé.

«C’est un véritable désastre, ces travaux perturbent l’environnement, il ne faudra pas s’étonner de voir encore des rats surgir dans ce coin», s’insurge Gilles Brault, voisin du bois. Parmi les résidents mécontents, plusieurs soulignent aussi que les arbres atténuaient le bruit des trains.

Coupes nécessaires
Hydro-Québec précise qu’il est nécessaire de dégager la végétation vu l’ampleur des travaux engagés. «Nous devons démonter les pylônes existants, descendre les fils, poser les fondations des nouveaux poteaux puis les monter, cela nécessite d’entrer sur l’emprise avec de la machinerie», relève Élaine Beaulieu, porte-parole d’Hydro-Québec.

Toutefois, comme il s’agit d’un nouveau projet, la société d’État promet que des arbres seront plantés. «Nous sommes conscients que nous avons coupé des arbres et nous allons les remplacer par des espèces compatibles avec nos installations», affirme-t-elle.

Dans son plan de match, la compagnie d’électricité veut semer des végétaux qui ne montent pas très haut et qui ont des racines plus solides. «On pourrait même envisager l’aménagement d’un sentier pour permettre aux gens de rejoindre la station de métro Sauvé. Mais, on verra cela au moment opportun», assure Mme Beaulieu. Les travaux doivent être achevés au printemps prochain.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus