Collaboration spéciale/Olivier Auger C'est la première fois que les représentants des communautés religieuses sont réunis au même endroit à Ahuntsic-Cartierville.

Mélanie Joly, députée fédérale d’Ahuntsic-Cartierville, veut rassembler les résidents de sa circonscription des différentes confessions et origines lors d’un grand forum ouvert à tous pour traiter du vivre ensemble.

Mme Joly a réuni les représentants de la communauté musulmane le 3 février, à la Maison du Monde, à Ahuntsic, pour évoquer le triste attentat de la mosquée de Québec. À cette occasion elle a mis sur la table l’idée d’organiser un grand forum de la diversité.

«Une telle rencontre n’a jamais eu lieu auparavant», a-t-elle indiqué. Avant cela, il est vrai que les personnalités politiques devaient prendre leur bâton de pèlerin et aller de temple en temple, pour rencontrer les différentes communautés religieuses.

Mais au-delà d’une simple réunion, la députée fédérale a souligné que les gens ont besoin de mieux se connaître.

«Nous faisons face à l’ignorance, il faut que les gens se parlent et se connaissent mieux», a-t-elle assuré.

Son point de vue était largement partagé par l’ensemble des présents notamment par Sayed Nabil Abbas, président du Centre islamique libanais.

«Notre ennemi à tous c’est l’ignorance. Le tireur de la mosquée de Québec est d’abord une victime de son ignorance, a-t-il souligné. S’il connaissait mieux les musulmans, il n’aurait pas commis ce crime.»

On ignore quand un tel événement sera organisé. Mais les personnes présentes ont pris rendez-vous pour se voir dans six semaines exactement et pouvoir commencer à mettre sur pied ce grand rassemblement.

Par ailleurs, les représentants des mosquées et Centres islamiques d’Ahuntsic-Cartierville ont beaucoup mis l’accent sur les problèmes de sécurité et des actes islamophobes.

«On a vu une femme voilée se faire jeter des boules de neige et se faire dire des grossièretés dans la rue. On a appelé la police, ils ne sont venus qu’une heure plus tard», a raconté Recep Tankulu, de la Fondation message de l’islam, à Ahuntsic.

Pour Mme Joly, il faut que ces inquiétudes soient prises en charge. «Il faut que la confiance entre les communautés et les membres des forces policières soit maintenue et accrue», a-t-elle dit. Elle compte beaucoup sur le dialogue franc et ouvert pour y arriver.

Aussi dans Actualités :

Dû à un problème technique relié à la publication de publicités sur notre site web, nous avons temporairement désactivé la zone de commentaires sur le site web. En attendant que le problème soit réglé, nous invitons les lecteurs à faire leurs commentaires via notre page Facebook, soit directement sur notre mur, ou en message privé. Merci de votre compréhension et merci de nous lire!