Collaboration spéciale Dans le premier rapport, le DGEQ avait retranché la partie située sur le territoire de Montréal-Nord rattachée à Crémazie, qui couvre Ahuntsic. Dans le second, il est revenu à la situation initiale.

Le projet de refonte de la carte électorale provinciale ne satisfait pas les membres du Parti québécois (PQ) d’Ahuntsic.  Selon eux, 5000 résidents de Montréal-Nord voteront pour un candidat qui ne couvre pas leur secteur.

Des militants péquistes ne sont pas contents de la carte électorale présentée dans le dernier rapport du Directeur général des élections du Québec (DGEQ) pour la circonscription de Crémazie.

Le PQ avait déposé un mémoire pour demander à ce que les 5000 électeurs qui habitent à Montréal-Nord, entre les boulevards Saint-Michel, Pie-IX et Henri-Bourassa et qui sont rattachés actuellement à Crémazie, soient versés dans Bourassa-Sauvé qui couvre leur arrondissement.

«Dans le Rapport préliminaire, la Commission expliquait sa décision de retrancher cette bande en précisant qu’elle se situait dans l’arrondissement Montréal-Nord», indique Jean Archambault, membre de l’association du PQ à Ahuntsic.

Toutefois dans son dernier rapport, le DGEQ a préféré le statu quo. Les militants ne comprennent pas le retour en arrière du DGEQ . Le document souligne que «ce changement irait à l’encontre du respect des communautés naturelles et des liens que les électeurs du secteur visé ont développés avec leur milieu au fil du temps».

La décision a été prise après la lecture de nombreuses représentations, souligne le rapport du DGEQ. «On craint que ce revirement soit né de pressions politiques alors que la carte électorale n’a pour mission que de donner une représentation égale à tous les électeurs», redoute Mme Charbonneau.

La circonscription de Crémazie couvre 47 000 électeurs dont la majorité habite à Ahuntsic. Créée en 1972, elle n’a connu que très peu de modifications. Ses limites actuelles ont été fixées en 2011.

Marie Montpetit, députée de Crémazie est satisfaite que la Commission ait gardé la circonscription dans sa forme, indique son bureau de comté.

«Bien que située dans l’arrondissement Montréal-Nord, (cette portion) a des liens naturels et marqués avec l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville. En effet, on y retrouve en grande partie des résidences pour personnes aînées dont les habitants fréquentent quotidiennement les parcs, commerces, places publiques et clubs de l’âge d’or d’Ahuntsic», nous dit-on.

Le bureau de Mme Montpetit souligne que parmi les résidents de ce secteur de Montréal-Nord, nombreux sont originaires d’Ahuntsic et ont fait le choix d’habiter ce quartier en continuité avec le mode de vie qu’ils avaient dans leur quartier d’origine. «De par ses attributs sociodémographiques, ce territoire a des intérêts convergents sur de nombreuses questions de juridiction provinciale, la santé notamment», lit-on.

Visées politiques?
«Des dizaines de résidences privées pour les aînés sont localisées sur la péninsule Gouin Est (le secteur de Montréal-Nord). Voilà la vraie raison de ce retournement des commissaires qui cèdent aux pressions politiques», fulmine M. Archambault.

Les militants péquistes relèvent que la situation présente manque de cohérence, notamment parce que les résidents de Montréal-Nord sont desservis par les organismes communautaires de leur arrondissement et autant pour Ahuntsic.

«Quand Diane de Courcy du PQ était députée de Crémazie, il fallait publier des annonces dans deux journaux locaux, celui d’Ahuntsic et celui de Montréal-Nord, alors que ses activités étaient couvertes quasi exclusivement par le journal qui couvre Ahuntsic», rappelle Céline Charbonneau, présidente de l’association locale du PQ.

La circonscription de Crémazie n’a jamais été un fief, devenant tantôt libérale, tantôt péquiste, pratiquement à égalité du nombre de mandats depuis sa création.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!