Amine Esseghir/TC Media Les abords du pont Lachapelle sont toujours encombrés aux heures de pointe. C'est un des points d'accès principaux au nord de l'île de Montréal.

Les travaux sous la rue Lachapelle et le boulevard Laurentien, à Cartierville, risquent de créer une congestion «infernale» dans ce secteur très fréquenté par les automobilistes venant de la rive-nord, préviennent des analystes consultés par TC Media.

La première phase du chantier, qui devrait durer jusqu’en octobre 2018, se déploiera sur une longueur de 500 m, allant du pont Lachapelle jusqu’à la rue Émile-Nelligan.

La Ville a distribué un avis aux résidents des environs pour les avertir que des fermetures partielles et complètes sont prévues dans les zones de chantier pendant la période des travaux. «Des détours seront mis en place», souligne le document, sans plus de précisions.

«Ce sera infernal, prévient Yves Désautels, chroniqueur à la circulation sur la première chaine de Radio-Canada. Il va falloir suivre cela de près.»

Photo: Amine Esseghir/TC Media

Le boulevard Laurentien aux abords du pont Lachapelle à Cartierville. Photo: Amine Esseghir/TC Media

Le boulevard Laurentien et la rue Lachapelle servent de débouchées au pont Lachapelle, l’un des points d’accès principaux du nord de la métropole. Chaque jour, une moyenne de 38 000 véhicules, dont près de 4000 camions, l’empruntent dans chaque sens.

M. Désautels reconnait que les automobilistes qui utilisent ce chemin tous les jours ont peu d’alternatives: «En dehors de l’autoroute des Laurentides (l’A 15) et de l’A13, je n’en vois pas d’autres. Et je reçois déjà beaucoup d’appels de gens qui se plaignent de la congestion sur ces deux routes.»

Un avis que partage Frédérique Marie, journaliste à Radio circulation, qui souligne toutefois que l’ampleur de la congestion provoquée par de nouvelles entraves dépend beaucoup du comportement des usagers de la route.

«Il y aura certainement des gens qui vont encore vouloir emprunter le pont Lachapelle. Il faudra voir si par rapport à l’attente cela vaut encore le coup de garder ses habitudes.»

Frédérique Marie, Radio circulation

«On va voir certains qui vont changer d’itinéraire, d’autres qui vont partir plus tôt ou plus tard, mais il faut une semaine en général pour que les gens testent la meilleure solution alternative», dit-elle.

«Le conseil que je donnerais, ce serait de partir à 6h le matin, parce qu’à 6h30, c’est déjà bouché, note Yves Désautels. Sinon, se rabattre sur le transport en commun.»

L’ensemble des travaux surla rue Lachapelle et le boulevard Laurentien devraient se terminer dans 4 ans.

 

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!