Archives/TC Media La présence de l’imposante maison de la culture dans le quartier Ahuntsic avec une grande bibliothèque et une salle multifonction comme le Café de Da favorisent le développement d’un quartier culturel.

L’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville veut développer dans le secteur Chabanel un quartier culturel. C’est un des volets de l’ambitieux plan culturel sur cinq ans dont se sont dotés les élus.

Une des idées phares de ce plan: le développement de quatre quartiers culturels. Deux existent déjà, l’ancien village du Sault-au-Récollet et le secteur Fleury – Lajeunesse. Deux autres sont à développer, sur Chabanel et à Cartierville.

«Les quartiers culturels sont des milieux où l’on retrouve une concentration d’activités et de services culturels de proximité», indique Laurent Legault, directeur de la culture, des sports, des loisirs et du développement social à l’arrondissement.

À Chabanel, l’arrondissement veut prendre le leadership pour qu’une programmation culturelle de qualité voit le jour. La création de la place Iona-Monahan, imaginée comme un podium de défilé de mode, fait partie de cette stratégie.

«On souhaite aussi que des initiatives privées viennent appuyer la démarche de l’administration locale, relève M. Legault. Les espaces industriels peuvent également recevoir des spectacles pour peu que des promoteurs veuillent y penser.»

L’organisme Ahuntsic en fugue avait programmé l’été passé un concert de musique classique dans un atelier de couture par exemple. M. Legault relève que l’est de l’arrondissement est connu pour être un pôle attractif avec sa maison de la culture, sa bibliothèque et son Café de Da. La présence de ces structures ou du musée de la maison du pressoir favorisent une vie culturelle.

De plus, d’ici quelques années une nouvelle bibliothèque verra le jour dans Saint-Sulpice, un projet culturel mixte inter-arrondissements avec Montréal-Nord.

«C’est dans cet environnement que l’on voit émerger des initiatives privées comme le Rendez-vous du thé qui offre une programmation musicale ou des offres artistiques qui émergent sur la promenade Fleury ou à Fleury Ouest, souligne-t-il. C’est cette même synergie que l’on veut voir se développer à l’ouest.»

Nouveau
À Cartierville, la transformation, prochaine du centre d’hébergement des sœurs de la Providence en pôle culturel et social doté d’une imposante bibliothèque est de bon augure, selon M. Legault.

Il est vrai qu’en termes de vie culturelle, l’ouest d’Ahuntsic-Cartierville – Chabanel en fait partie – demeure le parent pauvre de l’arrondissement. En dehors de deux bibliothèques, il n’existe actuellement aucune infrastructure pour proposer une programmation culturelle digne de ce nom.

L’approche du plan d’action vise une égalité de l’offre pour que les citoyens aient droits à la même offre en terme d’animation culturelle.

Le plan a été élaboré par l’administration, les élus et les représentants d’une trentaine d’organismes communautaires qui possèdent un volet culturel dans leur activité ou qui voudraient en avoir un.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!