Collaboration spéciale Le récipient de conserve trouvé devant la maison du monde le 29 mars.

Un bocal contenant un liquide rouge et arborant une croix gammée, a été trouvé devant la porte de la Maison du monde, à Ahuntsic, le 29 mars. Un acte inquiétant qui a donné lieu à une plainte au Poste de quartier 27.

Solidarité Ahuntsic, la table de quartier qui chapeaute les activités de cette maison des citoyens sur la rue Chabanel dénonce un acte de provocation foncièrement raciste et relève son caractère inquiétant dans un contexte marqué par des tensions communautaires.

Les policiers qui avaient été appelés sur les lieux avaient conclu qu’il n’y avait pas d’enquête à ouvrir. «La Maison du monde n’est pas un lieu de culte, c’est un lieu ouvert à tous», observe George Manoli, agent sociocommunautaire au PDQ 27.

Le récipient a été détruit et le dossier fermé. La police avait communiqué  avec la responsable de la Maison du monde pour l’informer.

«Peu importe les motifs qui ont poussé leurs auteurs à commettre ces actes, ceux-ci témoignent d’une mécompréhension de la mission de la Maison du monde et ne peuvent qu’attiser les rancœurs déjà existantes», souligne Solidarité Ahuntsic dans un communiqué.

La Maison du monde a joué un rôle central pour favoriser le dialogue entre les communautés.

C’est dans ses locaux que ce sont réuni autour de la même table les résidents du quartier qui souhaitaient ouvrir une petite mosquée dans le quartier et ceux qui s’y opposaient.

C’est également entre ces murs que Mélanie Joly, députée fédérale d’Ahuntsic-Cartierville a réuni les représentants des différentes communautés religieuses après l’attentat perpétré contre la mosquée de Québec pour encourager le vivre ensemble.

«Depuis quelques années, certains résidents ont de la difficulté à accepter l’arrivée d’une vague de nouveaux arrivants et la communauté de Saint-Simon est de plus en plus traversée par des clivages socioéconomiques, ethniques et religieux», note encore Solidarité Ahuntsic.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!