Archives/TC Media Le centre communautaire Ahuntsic est logé dans l'ancienne école Madame-de-la-Peltrie qui ne répond plus aux normes des bâtiments scolaires actuels.

Les élus d’Ahuntsic-Cartierville ont accepté lors d’une réunion tenue le 25 mai les demandes formulées par des organismes communautaires pour les aider à faire face à l’augmentation de loyer imposée par la Commission scolaire de Montréal (CSDM) qui les héberge dans ses bâtiments excédentaires.

Les organismes d’Ahuntsic réunis autour de la table de quartier Solidarité Ahuntsic et ainsi que le Centre de ressources éducatives et communautaires pour adultes (CRECA) ont dû faire appel à l’arrondissement pour pouvoir maintenir leurs activités jusqu’en juin 2018.

Les élus ont décidé d’accorder une aide de plus de 30 000$ à Solidarité Ahuntsic et une autre de 16 000$ au CRECA.

«La décision a été prise à l’unanimité par les cinq élus», a relevé Pierre Gagnier, maire d’Ahuntsic Cartierville.

Le 24 mai, des dizaines de représentants d’organismes communautaires et de CPE locataires de la CSDM s’étaient rassemblés en fin de journée devant le siège social de la Commission scolaire, sur la rue Sherbrooke Est, pour protester contre ces augmentations.

«Nous n’avons pas participé à ce rassemblement, mais nous soutenons les revendications des groupes communautaires», a indiqué Azzedine Achour, directeur de Solidarité Ahuntsic.

Son organisme est logé à l’ancienne école Madame-de-la-Peltrie, sur la rue Laverdure où sont regroupés 13 autres groupes communautaires.

Depuis deux ans, ils ne cessent de tirer la sonnette d’alarme alors qu’ils risquent de devoir quitter les lieux sans avoir de solution alternative.

Par ailleurs, ils font face à des augmentations de loyer successives, celle de cette année atteint près de 19 000$.

Même si elle est bienvenue, l’attribution d’une aide financière cette année tient de la mesure d’urgence. Sinon, l’incertitude règne après la fin du bail, en juin 2018.

«Il faut penser à une solution durable», soutient M. Achour. Il plaide pour l’achat du bâtiment par la Ville.

Actuellement, l’arrondissement paie l’augmentation de loyer imposée par la CSDM au centre communautaire d’Ahuntsic et assure la location du centre communautaire de Bordeaux-Cartierville situé sur le boulevard Henri-Bourassa, en face du Cégep Bois-de-Boulogne.

Toutefois, la Ville a pu acquérir en 2016 le centre d’hébergement des Sœurs de la Providence qui sera converti en centre communautaire, bibliothèque et pôle culturel de ce secteur.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!