Amine Esseghir/TC Media Le terrain qui jouxte l’église de la Visitation à l’ouest pourrait renfermer les restes du Fort-Lorette.

Le ministère de la Culture du Québec a émis un avis d’intention de classement pour le site archéologique de Fort-Lorette situé au 12375, rue du Fort-Lorette. Cette annonce intervenait au moment où des résidents d’Ahuntsic-Cartierville étaient rassemblés le 18 juin par Société d’histoire d’Ahuntsic-Cartierville (SHAC) à l’église de la Visitation voisine du terrain en question pour imaginer collectivement comment le préserver.

«Cet avis d’intention de classement indique qu’il est quasiment certain que des restes du Fort-Lorette qui se trouvent sur le terrain», a souligné Marie Montpetit, députée provinciale de Crémazie au rassemblement organisé par la SHAC.

Selon le ministère, les recherches menées sur le site ont notamment révélé la présence de trois tranchées parallèles qui correspondraient à des portions de la palissade de pieux de bois du fort. «Deux de ces tranchées pourraient représenter les murs ouest et mitoyen du fort, ce qui permettrait de le positionner dans son axe est-ouest», lit-on dans le communiqué du ministère de la Culture.

Les autorités se donnent une année durant laquelle aucun développement n’est possible sur cet espace.

Par ailleurs, le 16 juin la Ville de Montréal informait dans un communiqué qu’elle poursuivait ses pourparlers avec le ministère de la Culture pour que des fouilles archéologiques complètes soient menées sur le terrain.

Le maire de Montréal Denis Coderre devrait également annoncer une initiative de la Ville pour protéger le site.

Des fouilles supplémentaires permettraient de déterminer avec certitude la valeur patrimoniale du terrain. Des recherches préliminaires ont déjà été menées et le premier rapport des chercheurs devait être remis aux autorité en juin. Il semble que ce soit chose faite si on se fie aux annonces qui se succèdent.

La SHAC s’est mobilisée dès qu’une menace de développement immobilier s’est fait sentir. Elle a lancé une pétition pour demander à ce que le terrain soit versé au domaine public et en faire un lieu ouvert aux citoyens.

La rencontre à l’église de la Visitation permettait de dégager des idées pour l’avenir de ce terrain. Globalement la quarantaine de personnes présentent veulent faire du terrain un parc avec accès à l’eau.

Pour les vestiges, l’idée d’une maison d’interprétation avec une maquette du Fort-Lorette s’est fait entendre. Plusieurs intervenants ont insisté pour que la place des populations autochtones soient clairement mentionnée dans toute initiative de valorisation patrimoniale. Des suggestions qui ne peuvent voir le jour que si le terrain est acquis par la Ville ou par une autre entité publique.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!