Archives/TC Media De nouveaux arrêts toutes directions seront bientôt implantés dans quelques intersections dangereuses d'Ahuntsic-Cartierville.

Un projet pilote pour des arrêts dans toutes les directions sera mis en place sur six intersections jugées accidentogènes dans l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville. Mené sur 18 mois avec des chercheurs de l’Université McGill, le projet survient après avoir déployé d’autres procédés de mitigation de la circulation sur ces rues.

L’initiative est menée dans le sillage de plusieurs projets pilotes menés par la ville-centre pour l’implantation de mesures d’apaisement de la circulation.

Le choix des intersections à Ahuntsic-Cartierville est dicté par les critères formulés initialement par les chercheurs, puisqu’au-delà des mesures de prévention des accidents, on veut analyser les comportements des usagers de la route de manière scientifique

On a donc choisi des rues locales, non pourvues d’arrêts dans toutes les directions (ADT), suffisamment éloignées de feux de signalisation et où l’on a observé au moins un accident impliquant un piéton ou un cycliste depuis 2000.

Les intersections choisies doivent représenter une diversité de milieu, d’environnement et d’aménagement. Elles seront surveillées par des caméras vidéo.

En janvier 2016, la Ville a prévu un budget de 200 000$ pour les chercheurs de l’Université McGill, pour qu’ils statuent sur l’impact et l’utilité des panneaux d’arrêt toutes directions. À Ahuntsic-Cartierville, les coûts de main-d’œuvre pour la pose des panneaux et le marquage seront acquittés par l’arrondissement.

Les panneaux ainsi que la quincaillerie nécessaire et le marquage seront payés par la Direction des transports.

Le projet pilote sera analysé durant 18 mois et le comportement des gens sera étudié, afin de voir si cela peut être un outil de plus pour la sécurité routière. Sur la base des conclusions des universitaires, la Ville décidera si les panneaux ADT sont la bonne solution aux problèmes de sécurité des piétons, cyclistes et automobilistes à Montréal.

Préalablement, l’administration locale avait décidé en avril de réduire la limite de vitesse à 40 km/h sur le boulevard Gouin Ouest, entre Albert-Prévost et la limite ouest de l’arrondissement.

Villeray premier laboratoire
Dans le quartier Villeray, 25 intersections seront étudiées par la Ville de Montréal.  Une quarantaine de panneaux d’arrêts ont été installés à des intersections en octobre.

L’objectif est d’augmenter considérablement la sécurité dans le quartier et mesurer les impacts sur la sécurité des piétons dans un cadre où l’installation des panneaux d’arrêt toutes directions est concentrée.

Un sondage sur la sécurité des piétons commandé en 2014 par la Ville de Montréal avait laissé entrevoir que 86% des 400 répondants étaient en faveur d’ajout de signalisation dans le quartier.

 

Les six intersections choisies
Rue Prieur / rue De La Roche;

rue de Louisbourg / rue Michel -Sarrazin;

rue de Louisbourg / rue Jean-Massé;

boulevard Gouin Ouest / avenue Albert-Prévost;

boulevard Gouin Ouest / avenue Joseph-Saucier;

rue de Port-Royal / avenue Larose.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!