Nicolas Ledain | TC Media Le Pourvoyeur, cofondé par Alain Bourgeois, propose près de 150 gins différents dans son nouveau bar de la rue Fleury Est.

Le pub Le Pourvoyeur vient d’ouvrir sa deuxième succursale sur la rue Fleury. Cet établissement veut profiter de l’engouement populaire autour du gin pour dynamiser le secteur.

Dry, Yellow ou encore Cork… Anglais, néerlandais, américains ou québécois… La carte de gins du Pourvoyeur donne le tournis simplement en la regardant. Avec près de 150 références en provenance d’une douzaine de pays, ce bar proche du marché Jean-Talon est devenu un lieu de rendez-vous incontournable pour les amateurs de gin à Montréal.

La popularité est telle que les trois associés qui ont lancé ce concept ont décidé d’ouvrir une succursale dans Ahuntsic-Cartierville sur la promenade Fleury. Ce nouvel établissement a été inauguré le 20 juillet.

«Je ne sais pas l’expliquer, mais c’est à la mode. Ca a été le scotch, puis le rhum et maintenant c’est le gin. Les gens sont très intéressés et on est reconnus comme des experts», se félicite Alain Bourgeois, cofondateur du Pourvoyeur avec l’acteur Nicolas Canuel et Valérian Roy. Les trois hommes sont aussi les propriétaires du bar Miss Villeray dans Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension.

Forts de leur expérience, les copropriétaires ont décidé d’investir dans un bâtiment pour ce deuxième Pourvoyeur et ont naturellement choisi la rue Fleury Est.

«On est entre ce qu’on connaît au marché Jean-Talon et dans Villeray, c’est à la fois très commerçant et une rue de quartier. Cette rue me fait penser à l’avenue du Mont-Royal, mais on voulait rester au nord, donc c’est une suite logique», estime M.Bourgeois qui a pour ambition de participer à la dynamisation du quartier en attirant une clientèle plus jeune.

Ce pub qui se définit comme «gourmand» propose aussi deux cartes, une de type bistro pour le soir et une de type brunch pour la journée. Quelques autres alcools ainsi qu’une quinzaine de bières sont également au menu, même si le gin trône en roi. Des accords entre certaines bouteilles et des mets sont notamment proposés.

Le Pourvoyeur tente aussi de promouvoir au maximum les produits québécois et le gin n’est pas en reste puisque les alcools d’une dizaine de producteurs de la province sont proposés à la carte.

«C’est une fierté. Le gin est plutôt anglo-saxon, mais ce sont aussi un peu nos racines et cela fait partie de notre patrimoine, ma grand-mère buvait du gin. Je veux donc encourager ces producteurs québécois», explique Alain Bourgeois.

Les responsables de l’enseigne envisagent déjà d’ouvrir un autre établissement dès l’été prochain et peut-être deux autres en 2019. Hochelaga et Verdun sont les deux cibles envisagées par les trois copropriétaires.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!