Archives Harout Chitilian et Denis Coderre.

Harout Chitilian conseiller de Bordeaux-Cartierville et vice-président du comité exécutif de la Ville de Montréal chargé de la ville intelligente sera candidat à la mairie de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville sous les couleurs de Équipe Denis Coderre.

Élu en 2009 comme conseiller sous la bannière d’Union Montréal, il avait claqué la porte de ce parti en 2012 et avait siégé jusqu’aux élections de 2013 en indépendant avant de rejoindre l’Équipe Denis Coderre. Il demeurait très discret sur son avenir politique avant l’annonce de mercredi. «J’ai complété ma réflexion récemment après avoir discuté avec de nombreux citoyens de Bordeaux-Cartierville, mais aussi après avoir reçu l’appui de ma famille et le soutien de Pierre Gagnier le maire sortant», indique M. Chitilian en entrevue avec TC Media.

Pierre Gagnier, âgé de 81 ans avait dit qu’il réfléchissait à son avenir en tant qu’élu laissant entendre qu’il pouvait ne pas se représenter au poste de maire qu’il a occupé durant deux mandats.

«Le soutien de M. Gagnier est très important, car je profiterais de son expérience et de sa connaissance pointue de l’arrondissement.» –Harout Chitilian

M. Gagnier a été conseiller de Bordeaux-Cartierville entre 1990 et 1998 et il est résident de l’arrondissement depuis plus de 50 ans.

Apprentissage
M. Chitilian assure que la campagne ne sera pas facile et souhaite convaincre les électeurs comme il a réussi à le faire il y a huit ans. «J’ai été élu la première fois à l’âge de 28 ans sans aucun passé politique, sans aucune expérience de militantisme, indique-t-il. Je remercie énormément les gens qui m’ont fait confiance dès le départ.»

En tant que candidat, il compte mettre à profit les enseignements tirés des huit années de mandat.

En tant qu’élu local il a été confronté récemment aux conséquences des inondations printanières de cette année. «C’était une catastrophe écologique, mais aussi une série de drames humains à petite échelle pour des citoyens qui ont tout perdu, c’était une grande leçon d’humanité pour moi», indique-t-il.

À ce titre, il souligne l’importance de la proximité physique, mais aussi l’accessibilité au candidat à travers les médias sociaux sur lesquels il est très actif. «Je veux instaurer une proximité avec les citoyens de l’arrondissement comme je l’ai fait avec les résidents de Bordeaux-Cartierville, dit-il. Je ne crains pas les questions ou les critiques et je reçois avec beaucoup de bonheur les rares éloges.»

Il met en avant aussi la nécessité de collaborer avec les citoyens et les organismes locaux. «C’est grâce à cela que nous avons préservé et avons aménagé le bois de Saraguay ou que nous avons fait l’acquisition du centre d’hébergement de la rue Grenet pour en faire la future maison du citoyen», rappelle-t-il.

L’autre argument clé pour M. Chitilian est le dépassement de soi. «Le statu quo en 2017 n’est pas une option», relève-t-il.

La seule candidate connue à ce jour pour briguer la mairie d’arrondissement est Émilie Thuillier, conseillère d’Ahuntsic qui se présente sous les couleurs de Projet Montréal.

En quelques mots

Harout Chitilian est âgé de 37 ans. Il est né au Liban. Il est arrivé au Québec à l’âge de neuf ans et a vécu toute sa vie à Bordeaux-Cartierville. Il est détenteur d’un baccalauréat en Génie informatique spécialisation en télécommunications de l’école Polytechnique de Montréal, obtenu en 2004.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!