Archives/TC Media Un spectacle musical en pleine nature se tiendra le 25 août autour du pavillon d'accueil du parcours Gouin.

Le 25 août, les citoyens pourront assister à une série de concerts de musique près du pavillon du parcours Gouin et auront le privilège d’écouter en première l’hymne d’Ahuntsic-Cartierville.

Le texte de ce chant intitulé Mémoires d’Ahuntsic a été composé par le poète résident d’Ahuntsic, Jacques Boulerice. Il a été écrit pour être posé sur la musique. La musique est la création d’un autre Ahuntsicois non moins célèbre, Kiya Tabassian.

Onze musiciens exécuteront la musique et l’œuvre poétique sera chantée par la jeune soprano Magalie Simard-Galdès. À ce jour, la mélodie de l’hymne est un secret jalousement gardé.

C’est l’organisme Ahuntsic en fugue qui a offert cet hymne à l’arrondissement. «Ce chant rend hommage à Ahuntsic-Cartierville et à ses résidents surtout à leur lien avec la nature», indique Clément Canac Marquis, fondateur d’Ahuntsic en fugue et directeur artistique de cet événement.

Mémoires d’Ahuntsic (extraits)

Le long de la rivière
Les arbres auront tout vu
Les arbres auront tout vu
Le long de la rivière.(Refrain)

Des rapides en prières
Et des nouveaux venus
Du Sault-au-Récollet
Aux promenades fleuries

Passants des bancs publics
Dessinent des marelles
En rose en craie en ciels
Mémoires d’Ahuntsic

L’arrondissement se distingue effectivement par le nombre impressionnant de parcs et espaces verts qui composent son territoire et ses 15 km de berges sur la rivière des Prairies.

L’hymne est un legs du 375de Montréal. Il constitue une prouesse pour ses promoteurs. «Nous avons réalsié un petit miracle avec un budget d’à peine 6500 $», note M. Canac Marquis.

L’hymne devrait être enregistré pour pouvoir être exécuté lors d’événements ou de cérémonies officielles de l’arrondissement.

Le parcours à suivre pour assister aux concerts. Photo: Collaboration spéciale

Un concert spécial
Toutefois, cette première exécution publique de l’hymne d’Ahuntsic-Cartierville sera le clou d’un spectacle musical particulier qui débutera à 20h.

Les gens sont invités ce soir-là à assister à six courts concerts en pleine nature le long d’un parcours décoré et illuminé. «Tout l’éclairage du spectacle se fera sans électricité pour nous conformer à l’esprit du pavillon nette zéro», précise M. Canac Marquis.

Le choix des œuvres musicales est en lien avec l’histoire de Montréal.  «À la première station, on va stimuler la mémoire musicale des spectateurs, à la deuxième on va les mettre dans l’ambiance d’un lieu sacré et ainsi de suite», souligne M. Canac Marquis qui veut surprendre les spectateurs le jour J et ne veut pas dévoiler le contenu complet du programme.

Après la sixième station, les participants seront rassemblés au pavillon d’accueil du parcours Gouin où un service de bar sera offert.

Concert des sept stations des berges le 25 août à 20h. Présentation en première mondiale de l’hymne d’Ahuntsic-Cartierville. L’accueil des spectateurs aura lieu à l’angle de la rue Basile-Routhier et l’avenue Park-Stanley. L’événement sera reporté au lendemain en cas de pluie et se tiendra dans le pavillon si la météo ne permet pas des activités à l’extérieur.

 

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!