Arnaud Stopa / TC Media Près de 320 enfants défavorisés de Bordeaux-Cartierville ont pu choisir leurs fournitures scolaires pour la rentrée.

L’organisme La Corbeille a distribué des fournitures scolaires à près de 320 enfants défavorisés de Bordeaux-Cartierville à quelques jours de la rentrée. Les parents ont aussi pu profiter d’une épicerie à bas prix.

Les yeux pétillants et sourire aux lèvres, Ithièl, 6 ans, ne cache pas son plaisir face à son nouveau sac d’école qui se remplit sous ses yeux. Avec l’aide d’une bénévole de l’organisme La Corbeille de Bordeaux-Cartierville, le jeune garçon choisit ses stylos, crayons, bâtons de colle, séparateurs, surligneurs, cahiers, mais surtout son cartable et sa boîte à lunch.

«C’est un principe, il faut que les enfants choisissent eux-mêmes leurs choses. Cela renforce l’autonomie, ils sont comme des grands et surtout ils ne se laissent pas influencer», explique Donald Boisvert, directeur général de La Corbeille de Bordeaux-Cartierville.

Comme près de 320 autres enfants de l’arrondissement, Ithièl a pu bénéficier de ce coup de pouce de l’organisme du quartier mercredi 16 août dans le cadre des Magasins-Partage de l’île de Montréal. Une aide bienvenue selon Astrid, sa mère, qui salue la générosité des bénévoles et employés de cette structure de la rue Dudemaine.

«C’est très bon pour nous, car beaucoup de familles en ont besoin. Ici, même si tu viens pour la première fois, ils vont t’aider et te dépanner», témoigne-t-elle.

Les 150 familles qui bénéficient de ce programme pour la rentrée scolaire dans Bordeaux-Cartierville ont été sélectionnées parmi les 2000 personnes qu’accompagne l’organisme ou ont été référées par les écoles et les CLSC.

«Les enfants défavorisés, s’ils ne sont pas aidés, ils vont aller à l’école avec les affaires de l’année dernière. Le but c’est donc qu’ils commencent l’année comme les autres enfants, sur le même niveau», précise Donald Boisvert.

Aide alimentaire
Pour s’assurer que ces enfants auront de quoi manger dès la reprise des classes, M. Boisvert et son équipe proposaient aussi une épicerie des Magasins-Partage dans les locaux de La Corbeille. Des pâtes, du pain, des déjeuners et des snacks étaient proposés à bas prix et des fruits et légumes ont été donnés en supplément.

En fonction du nombre d’enfants, chaque famille a pu faire un panier d’une valeur comprise entre 55 et 80 $ et elles n’ont déboursé que 10% de la somme indiquée.

«La plupart des aides alimentaires en milieu scolaire ne commencent pas dès la rentrée. Il est essentiel que les enfants démarrent l’année avec le bedon plein pour se concentrer et apprendre», ajoute le directeur général de La Corbeille.

Cette campagne de rentrée scolaire 2017 a été un succès pour l’organisme puisque la quasi-totalité des fournitures a été donnée aux enfants durant les deux jours de distribution.

«Tout le monde était au rendez-vous, autant les familles que les enfants et pour nous, c’est extraordinaire», se réjouit Viviane Leautto, formatrice au service d’accueil et de référence de La Corbeille Bordeaux-Cartierville.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!