Nicolas Ledain | TC Media La commissaire scolaire Chantal Jorg espère un engagement politique pour des constructions d’école dans Ahuntsic-Cartierville, car le secteur manque de classes.

Ahuntsic-Cartierville fait partie des zones retenues pour scolariser des réfugiés, alors que la Commission scolaire de Montréal (CSDM) est confrontée à un manque de places dans l’arrondissement. La commissaire scolaire du secteur attend avec impatience la mise à disposition de nouvelles classes.

«Le quartier est toujours sous pression», estime Chantal Jorg, commissaire de Cartierville – Ahuntsic-Ouest pour la CSDM. L’élue avoue que ce constat est identique à celui qu’elle avait dressé il y a un an lors de la rentrée 2016, mais l’afflux de réfugiés tend encore un peu plus la situation dans sa circonscription.

Le secteur a été choisi parmi les douze zones sélectionnées pour accueillir des classes pour les demandeurs d’asile qui ont passé la frontière entre le Québec et les États-Unis ces dernières semaines. Une vingtaine de demandes de nouvelles inscriptions ont été reçues, alors que la CSDM vit déjà un casse-tête pour trouver des salles de classe à tous les jeunes de l’arrondissement.

«On commence tout juste à recevoir les demandes. Cela va sûrement augmenter, car il faut qu’ils aient une adresse pour s’inscrire et certains sont en attente de la réponse à leur demande d’asile ou vivent encore dans des logements provisoires», précise Mme Jorg.

Si les ressortissants haïtiens sont majoritaires parmi ceux qui passent la frontière depuis début juillet, ces classes d’accueil rassemblent plusieurs statuts différents et des migrants de toutes origines.

La commissaire scolaire de Cartierville–Ahuntsic-Ouest juge qu’il est primordial d’assurer un accueil et une éducation à cette population, mais précise que la scolarisation des élèves du quartier est priorisée. La CSDM reste limitée et toutes les demandes ne seront pas acceptées. La capacité d’accueil pour le secteur n’a pas encore été chiffrée.

Par ailleurs, dans l’attente d’une loi envisagée par le ministère de l’Éducation pour scolariser les enfants sans papiers, des ateliers pédagogiques seront offerts dans les centres d’hébergement. Le ministère va financer l’achat de matériel scolaire et la mobilisation de conseillers pédagogiques pour ce programme.

De nouvelles écoles attendues
Le manque de place est une problématique dans toutes les écoles de la zone Cartierville – Ahuntsic-Ouest, mais aussi dans Ahuntsic-Est – Saint-Michel et Villeray – Parc-Extension.

Face à ce constat, la CSDM a accepté jusqu’ici toutes les demandes de construction de nouvelles écoles ou d’agrandissement dans le quartier. Huit projets sont en cours et devraient être finalisés entre fin 2018 et 2019.

Cela ne suffira toutefois probablement pas à répondre à la poussée démographique qui se poursuit. Selon les prévisions faites à partir des chiffres des naissances, une trentaine de classes supplémentaires seront nécessaires en 2020 malgré les nouvelles constructions.

La CSDM se positionne donc pour obtenir des écoles dans les projets de nouveaux développements comme le site Louvain ou le terrain de l’ancienne prison Tanguay. Elle envisage aussi de récupérer des immeubles qui sont actuellement utilisés par des organismes communautaires.

«Je suis quand même plus optimiste qu’il y a quelques années, tempère Chantal Jorg. L’éducation n’était pas une priorité quand j’ai été élue en 2014 et cela devient un enjeu pour les municipales. J’attends maintenant des engagements des différents candidats.»

Huit constructions d‘écoles dans le secteurTous les projets d’agrandissement ou de construction d’écoles autonomes ont été acceptés dans Cartierville – Ahuntsic-Ouest :
– Une école transitoire sera installée à Victor-Doré pour accueillir des classes fermées pour travaux. Des fonds du ministère sont aussi espérés pour procéder à un agrandissement.
– Une école complète est en construction dans la cour de l’école Francois-de-Laval pour la rentrée 2018.
– Un agrandissement est en voie de finalisation dans l’annexe de l’école Ahuntsic.
– Des rénovations et un agrandissement sont prévus à l’école Sainte-Odile pour le printemps 2019.
– Un agrandissement est en cours à l’école Saint-Benoît et doit être terminé à l’automne 2018.
– Le projet d’agrandissement de l’école Christ-Roi a été lancé récemment jusqu’en 2019.
– Un financement est attendu pour lancer l’agrandissement de l’école Fernand-Séguin.
– L’école Louisbourg sera agrandie à l’horizon 2019.Toutes les dates indiquées sont des prévisions de la CSDM qui peuvent évoluer.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!