Collaboration spéciale/Denis Beaumont Pierre Gagnier cumule 16 années de mandats politiques à Ahuntsic-Cartierville. Ile ne se présentera pas au prochain scrutin.

Le maire d’arrondissement Pierre Gagnier a reçu le 26 septembre la médaille de l’Assemblée nationale pour son parcours d’élu. Cet hommage intervient au moment où, à 82 ans, le doyen des élus municipaux de Montréal quitte la politique.

C’est Christine Saint-Pierre, députée de l’Acadie, qui a proposé M. Gagnier pour recevoir cette distinction à Québec. «C’est une reconnaissance pour ses années passées au service de la communauté», a indiqué la députée.

Conseiller de district dans Cartierville de 1990 à 1998 avec le Parti municipal de Montréal, puis avec Vision Montréal, dirigé alors par Pierre Bourque, il avait abandonné la vie politique avant d’y revenir en 2009.

Pierre Gagnier s’est présenté au poste de maire d’arrondissement sous la bannière de Projet Montréal. Il a démissionné de cette formation politique quelques mois plus tard pour siéger comme indépendant jusqu’en 2013, année où il a rejoint le parti de Denis Coderre.

De ces années d’action politique locale, il retient surtout qu’il s’est toujours comporté en bon père de famille.

«Chez nous on était 10 enfants, cinq filles, cinq garçons. Quand on était à table, les parents levaient les bras ils disaient silence et tout le monde s’exécutait. Arriver dans une nouvelle famille avec cette éducation, cela facilite les choses.»

Effectivement, malgré la présence de représentants de partis différents au sein du conseil municipal, il a pu mettre les gens le plus souvent d’accord.

«En huit ans, je ne me souviens pas qu’il y ait eu des conflits ou des chicanes. Il y avait des divergences d’opinions, dit-il. Il y avait des élus qui défendaient leurs positions fermement, mais je pense avoir été un catalyseur.»

En prenant les rênes de la mairie d’arrondissement, Ahuntsic-Cartierville accusait un déficit de plus de 6M$. Aujourd’hui, il dégage un surplus de plus de 10M$.

«La gestion de l’administration était tout croche et par hasard moi j’arrive en 2009 alors que j’étais dans les affaires durant 35 ans. J’avais toujours été appelé à savoir compter et à mener des hommes», assure-t-il.

Il admet avoir géré son administration comme il a mené ses affaires.

«Je ne veux pas prendre le crédit de tout cela, mais j’ai participé à faire le ménage et je peux le dire avec fierté.»

Le souvenir qu’il veut laisser chez les citoyens de son arrondissement: le sentiment que leur administration locale leur assure un bon service.

«Je peux dire en toute honnêteté que j’ai aimé et j’aime servir la population. Rendre service aux gens et qu’ils l’apprécient, c’est la meilleure reconnaissance qu’on puisse espérer.»

Pierre Gagnier ne prendra pas de retraite. Il rejoindra l’équipe Denis Coderre pour travailler au sein du parti. Il va aussi se consacrer un petit peu à l’écriture.

«Ma femme m’a suggéré d’écrire un livre sur mon expérience dans les affaires et en politique municipale. Parce qu’au final les deux se rejoignent chez moi.»

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!