Amine Esseghir/TC Media Les nouveaux élus de l'arrondissement Ahuntsic-Cartierville ont tenu à exprimer leur gratitude aux citoyens qui les ont voté pour eux et ceux qui se sont déplacés en grand nombre pour leur premier conseil.

Il y avait foule au premier conseil d’arrondissement des nouveaux élus d’Ahuntsic-Cartierville qui s’est tenu le 21 novembre. Si la mairesse Émilie Thuillier s’est habituée durant huit ans à ces rencontres avec la population, pour les quatre nouveaux conseillers, c’était un baptême du feu.

Fait rare dans un conseil d’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, les élus ont été acclamés à plusieurs reprises. Tous ont eu droit à une salve d’applaudissements de la part de la centaine de citoyens présents dans la salle du conseil du 555 Chabanel.

«Ce n’est pas courant ces applaudissements, on pourrait continuer cette tradition», a plaisanté Hadrien Parizeau, conseiller de Saint-Sulpice. «Cela dépend de vous», lui a lancé un citoyen du fond de la salle.

Il ne semble pas y avoir de divergence parmi les élus alors que deux conseillers ne sont pas issus de la majorité.  «Nous nous sommes rencontré tous les élus et nous avons envie de travailler ensemble pour le bien-être des citoyens d’Ahuntsic-Cartierville», a souligné la mairesse, Mme Thuillier.

Elle a également assuré qu’elle voulait aussi poursuivre ce qui a déjà été fait ou est en cours de réalisation, citant le développement du parcours Gouin ou la nouvelle maison du citoyen à Bordeaux-Cartierville.  «On ne fait pas table rase de ce qui s’est fait dans les dernières années.»

Émilie Thuillier présidant de son premier conseil d’arrondissement en tant que mairesse d’Ahuntsic-Cartierville. Photo: Amine Esseghir/TC Media

Nouvelle ère
Mme Thuillier a toutefois rappelé les grands principes qui guident Projet Montréal et Valérie Plante dans la gestion de la Ville. La consultation et la participation citoyenne seront la marque de cette nouvelle ère.

Signe de cette écoute: la mairesse a donné plus de temps que celui généralement imparti à chacune des 23 personnes inscrites pour poser des questions lors de cette première rencontre.

Elle a annoncé également un prochain exercice d’envergure: une consultation publique l’année prochaine sur le plan de déplacement dont veut se doter l’arrondissement. Les citoyens pourront venir exprimer leurs attentes pour ce qui a trait au transport en commun, aux aménagements du réseau de pistes cyclables et à la cohabitation entre automobiles et vélos.

«On veut une mobilisation renouvelée, on veut que vous soyez avec nous, on veut que la population contribue aux grandes orientations», a-t-elle affirmé.

Priorités diverses
Les élus ont pour leur part présenté leurs priorités. Certaines notables, comme celle de Hadrien Parizeau, qui souhaite le développement de l’ancienne cour de voirie du site Louvain pour des logements en collaboration avec la communauté.

«Je serai votre humble serviteur pour les quatre prochaines années», a-t-il déclaré.

Effie Giannou, conseillère de Bordeaux-Cartierville, a rappelé les acquis réalisés durant les mandats de son prédécesseur, Harout Chitilian, notamment la future maison du citoyen et la revitalisation de l’artère commerciale de Gouin Ouest. «J’ai hâte de travailler avec les citoyens», a-t-elle dit.

Jérôme Normand, conseiller de Sault-au-Récollet, a souligné la nécessaire vigilance pour le projet du parachèvement de l’A19. Celui-ci est toujours sur la table et pourrait apporter un flux important de voitures dans le quartier.

«On va travailler très fort pour faire en sorte que s’il y a quelque chose qui vienne de l’autre côté du pont que cela soit fait avec décence et que cela ne vienne pas nuire aux résidents du quartier Ahuntsic-Cartierville.»

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!