Archives/TC Media Le terrain du terminus de bus de la Société de transport de Laval est situé à proximité de la station de métro Henri-Bourassa. Il a été mis en vente en 2015. Il a été acquis en juillet 2017 par le promoteur immobilier TGTA pour y construire 200 logements.

Trois registres seront ouverts le 23 janvier au siège de l’arrondissement pour les personnes habilitées à signer pour la tenue d’un référendum concernant le projet de condos sur le terrain de l’ancien terminus de bus de Laval.

Le terrain est situé à proximité de la station de métro Henri-Bourassa. Il a été acquis en juillet par le promoteur immobilier TGTA qui veut y construire 200 logements.

Le règlement autorisant ce projet d’immeuble est passé en troisième lecture, le 12 décembre. Il a été voté sous forme de trois résolutions en fonction des dérogations demandées par le promoteur. Ce vote des élus était intervenu alors que six demandes de référendum pour le projet ont été reçues par l’arrondissement.

(Graphe: arrondissement Ahuntsic-Cartierville)

Les personnes concernées par le référendum auront une journée pour signer le registre ouvert à cet effet de 9h à 19h.

Par ailleurs, le nombre de signataires varie selon la dérogation demandée par le promoteur. Tous les voisins du projet ne pourront pas se prononcer sur l’ensemble des dérogations, mais décideront selon les secteurs qui les concernent.

Si le nombre exigé n’est pas atteint, les résolutions votées seront considérées approuvées par les riverains.

Les trois résolutions votées le 12  décembre permettent la démolition du bâtiment existant au 10765, rue Lajeunesse (ancien terminus Laval) et la construction d’un bâtiment de trois à cinq étages, selon la configuration adoptée.

Le promoteur demande des dérogations de trois natures différentes et situées sur deux zones du projet. Ce découpage en trois résolutions distinctes détermine aussi les secteurs des résidents habilités à voter.

Sur une zone, le promoteur demande à exclure des espaces commerciaux en rez-de-chaussée et y installer des climatiseurs.

Sur une seconde, outre l’absence de commerces, il souhaite dépasser la hauteur maximale autorisée ainsi qu’obtenir le droit d’aménager des constructions hors toit en retrait.

Pour la troisième, il veut dépasser la hauteur permise, obtenir le droit d’aménager des constructions hors toit en retrait, modifier la marge avant et latérale et poser des climatiseurs le long du parcours riverain.

Les registres seront ouverts le 23 janvier, de 9h à 19h, aux bureaux de l’arrondissement, 555, rue Chabanel, sixième étage.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!