Amine Esseghir/TC Media La bibliothèque Salaberry dédiée aux jeunes lecteurs existe depuis 1964.

La bibliothèque Salaberry est l’une des deux bibliothèques de Montréal consacrées exclusivement à la jeunesse. Elle a été ouverte en 1964 et des générations ont découvert le plaisir de la lecture entre ses murs. Aujourd’hui, des parents et des intervenants craignent de la voir déménager au futur centre communautaire et culturel de Bordeaux-Cartierville.

Située en face du parc Sainte-Odile, elle est à distance de marche des écoles Sainte-Odile, Louisbourg et Alice-Parizeau, à Cartierville. Elle est fréquentée autant par les jeunes du quartier que par les élèves des établissements primaires et les enfants des CPE environnants.

Sara Marie-Jo Bastien, directrice générale de la Table de concertation jeunesse de Bordeaux-Cartierville, est venue le 12  février plaider la cause des utilisateurs devant le conseil d’arrondissement.

Armée d’une pétition de 401 signatures, elle a demandé clairement si les élus étaient prêts à «reconsidérer la décision de déménager la bibliothèque?»

D’autres parents sont venus au conseil d’arrondissement du 12 février pour évoquer le même sujet. C’est la seconde séance des nouveaux élus où le sujet est fortement rappelé.

Cela dit, aucune décision n’a encore été prise pour la déménager.

Effie Giannou, conseillère de Bordeaux-Cartierville, estime qu’il est vital d’offrir un espace de lecture dédié aux jeunes dans le quartier. Photo: TC Media/Archives.

«Je connais très bien cette bibliothèque parce que c’était celle où j’allais quand j’étais petite, indique Effie Giannou, conseillère de Bordeaux-Cartierville. Je comprends ce que ressentent ceux qui la fréquentent.»

La crainte de la voir déplacée est apparue après que l’on ait commencé à parler à l’arrondissement d’un projet de bibliothèque ultra moderne pour Bordeaux-Cartierville, situé dans le bâtiment des sœurs de la Providence.

«La bibliothèque est un projet qui viendra en deuxième phase dans le nouveau centre communautaire. Nous allons d’abord voir comment offrir des espaces aux organismes qui sont logés actuellement dans un bâtiment loué», explique Mme Giannou.

Il est donc certain que pour quelques années encore, la bibliothèque Salaberry ne bougera pas.

«Il faut que cela soit clair pour tout le monde, notre priorité c’est de favoriser la lecture chez les jeunes et nous ferons tout pour qu’ils aient toujours un espace qui leur est dédié», assure Mme Giannou.

L’élue locale préconise aussi le dialogue franc et ouvert. Elle estime que le projet d’aménagement du futur centre communautaire et culturel ne se fera pas uniquement par l’administration.

«C’est très bien que les gens viennent exprimer leurs inquiétudes au conseil d’arrondissement, mais il y aura aussi des moments et des espaces pour parler exclusivement de la future maison du citoyen», annonce-t-elle.

Elle estime que d’ici le printemps au moins une rencontre pourra être organisée à ce propos et tout le monde sera invité à exprimer ses opinions et ses craintes.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!