Ralph-Bonet Sanon | TC Media La ministre Mélanie Joly a rencontré le directeur des politiques d’Héritage Montréal Dinu Bumbaru et quelque 75 autres personnes lors d’une journée portes ouvertes le 17 février 2018 à son bureau de circonscription.

Héritage Montréal a reçu l’assurance que des discussions ont lieu, au sein du gouvernement fédéral, au sujet de la préservation du territoire du Sault-au-Récollet.

Selon le directeur des politiques d’Héritage Montréal, la députée d’Ahuntsic-Cartierville et ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, lui a indiqué qu’Héritage Montréal devrait recevoir une lettre de la ministre d’Environnement et Changement climatique Canada, Catherine McKenna.

Le ministère de Mme McKenna est responsable de Parcs Canada, dont relèvent les lieux historiques nationaux. Héritage Montréal souhaite que le Sault-au-Récollet obtienne cette désignation.

Des citoyens et défenseurs du patrimoine craignent de voir émerger des projets immobiliers dans un secteur historique du vieux village. Le secteur du Fort Lorette, bâti en bois en 1691, n’a plus de trace physique en surface connue. La Ville de Montréal a décrété une réserve foncière sur le terrain à la fin du printemps dernier.

«Un titre [comme la désignation de lieu historique national, NDLR], c’est joli, mais ultimement, il faudrait une mise en valeur du site. L’été dernier, des fouilles archéologiques ont permis de trouver des vestiges des premières missions françaises au Fort Lorette. Il est important d’en tenir compte», a plaidé M. Bumbaru.

Pour la députée d’Ahuntsic-Cartierville, le secteur du Sault-au-Récollet est un «berceau de Montréal et un lieu symbolique significatif pour notre métropole».

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!