Archives/TC Media Le parachèvement de l'A19 fait craindre un déferlement plus important de véhicules à Ahuntsic.

Avancé importante pour le parachèvement de l’autoroute 19, celui-ci passe à la case «en planification» dans le budget 2018 du gouvernement du Québec. Depuis les esquisses présentées en 2015, le projet en était encore à l’étape de l’analyse. On ignore encore quel type de route sera réalisé.

«Jamais le projet de parachèvement de l’autoroute 19 ne s’est rendu aussi loin au sein de la programmation des travaux du ministère des Transports du Québec», a souligné la Coalition pour le parachèvement de l’autoroute 19, qui englobe des élus et des municipalités de la couronne nord sur sa page Facebook.

L’année passée, le gouvernement avait autorisé le dossier d’opportunité de ce projet et le début de certaines activités préparatoires. Celles-ci se poursuivront en 2018. La Coalition pour le parachèvement souhait surtout le début des travaux. Il faut savoir que le parachèvement de cette route entre Laval et Bois-des-Filion est attendu depuis longtemps par les habitants de plusieurs villes de la banlieue de Montréal.

L’option de boulevard urbain pour le parachèvement de l’A19 telle que présentée en 2015 par le MTQ. Photo: Archives/TC Media

Toutefois, ce parachèvement suscite des craintes chez les citoyens d’Ahuntsic. L’A19 débouche à l’angle de l’avenue Papineau et du boulevard Henri-Bourassa, en plein secteur résidentiel. Plusieurs interventions publiques avaient été menées pour attirer l’attention des autorités face au risque de déferlement d’un nombre important de véhicules dans une zone qui souffre déjà de congestion aux heures de pointe.

La Coalition pour un boulevard Papineau, un collectif de plusieurs comités citoyens d’Ahuntsic et de Montréal, avait organisé une manifestation en septembre 2017. Ce regroupement ne s’oppose pas au parachèvement, mais il souhaite que cela se fasse avec un boulevard urbain unique entre Montréal et Bois- des-Fillions.

Même si, pour le moment, les nouvelles projections pour cette route n’ont pas été rendues publiques, les options s’orientent vers un boulevard urbain avec aménagements de type autoroutier. Ce sont ces «aménagements autoroutiers» qui suscitent l’inquiétude. Ceux-ci seraient des viaducs étroits qui permettraient aux agriculteurs qui exploitent les terres qui longent l’A19 de la traverser d’est en ouest.

Les défenseurs du boulevard urbain ne veulent pas, quant à eux, d’échangeurs. Ils souhaitent des voies réservées pour le transport en commun et un lien cyclable continu sur un lien unique avec une vitesse limitée pour les automobiles.

Au ministère des Transports, les seules esquisses publiques sont celles du boulevard urbain de 2015. Aucune échéance pour connaître la mouture finale n’est encore annoncée.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!