Amine Esseghir/TC Media Georges Bele, Nicole Gagnon et Stéphanie Lorrain du SIM accueillaient les citoyens devant le poste de commandement mobile installé sur la rue Cousineau à Cartierville.

Depuis le 3 avril, des agents de prévention du Service de sécurité incendie de Montréal (SIM) sillonnent les rues des quartiers touchés par les crues printanières de 2017 pour informer les citoyens sur les actions à prendre avant, pendant et après les inondations.

Le poste de commandement du SIM érigé sur la rue Cousineau, à l’angle du boulevard Gouin à Cartierville, est l’indication la plus significative que les pompiers sont dans le secteur. «Les autres agents sont sur le terrain. Ils font du porte-à-porte», souligne Nicole Gagnon, agente technique du SIM.

En plus des secteurs inondés en 2017, le SIM a étendu sa visite à quasiment tous les bouts de rues qui débouchent sur les berges de la rivière des Prairies. «Ils ont à cogner à 320 portes dans le quartier, mais nous allons faire cela en deux jours à Cartierville, indique Mme Gagnon. Nous sommes quand même heureux de voir que nous avons un taux de réponse de 60 %. Les gens étaient informés de cette journée et semblaient nous attendre.»

Les agents du SIM distribuent des dépliants et des brochures notamment un plan familial de sécurité qui indique à chacun ce qu’il y a lieu de faire et où aller si la maison doit être évacuée. Un autre document montre comment préparer une trousse d’urgence pour répondre aux besoins de base de la famille pendant au moins 72 heures. Les pompiers sont accompagnés de représentants de diverses directions de la Ville.

«Les gens nous racontent aussi ce qu’ils ont vécu, après la catastrophe. Ils ont encore besoin de parler», constate Mme Gagnon. Une situation à laquelle les pompiers sont habitués. «Cela n’a rien d’exceptionnel, relève Georges Bele, chef de section à la division des mesures opérationnelles. Souvent les victimes d’un sinistre cherchent une écoute.»

Par ailleurs les citoyens posent des questions très diverses. «Certains nous ont demandé si nous allions distribuer des sacs de sable, dit Mme Gagnon. Une dame passe demander si on prévoyait des inondations dans les prochains jours.»

Les visites aux résidents permettent également de vérifier les avertisseurs de fumée dans les maisons. «C’est un trois en un, note M. Bele. Mais il est certain que les inondations demeurent le sujet principal.»

Outre les secteurs touchés de Ahuntsic-Cartierville, les agents du SIM visiteront les résidents de Pierrefonds-Roxboro, de L’Île-Bizard-Sainte-Geneviève et des villes liées du Village de Senneville et de Sainte-Anne-de-Bellevue. Il est probable que l’opération s’étende sur plusieurs jours en avril.

Toutes les informations distribuées par les agents de prévention du SIM sont disponibles sur Urgence Québec, sur Préparez-vous. Les alertes sur le site de la Ville de Montréal.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!