Isabelle Bergeron Michael Raffoul et son épouse Laini Bootsma ont rencontré leurs nouveaux employés quelques minutes après l'annonce de la transaction.

Les journaux Courrier Ahuntsic et Bordeaux-Cartierville  sont vendus. L’homme d’affaires Michael Raffoul en est devenu propriétaire vendredi dernier.

TC Media, a annoncé la vente de 30 publications, incluant 21 journaux hebdomadaires de la région de Montréal, le quotidien en semaine Métro Montréal, ainsi que 8 publications de la région de Québec à une société canadienne présidée par l’homme d’affaires montréalais Michael Raffoul.

Michael Raffoul est à la tête de l’entreprise Transmet Logistics & Metropolitan Media, qui assure la distribution de plusieurs journaux, dont Métro.

«Il y a déjà longtemps que l’industrie des médias imprimés est au cœur de nos activités d’affaires. Ce lien privilégié qui nous unit nous permet de bien comprendre toute l’importance des journaux dans les communautés», a indiqué M. Raffoul.

La transaction inclut toutes les propriétés Web se rattachant aux titres vendus de même que le site Web Québec Hebdo.

Au total, 119 employés en poste au sein des différentes publications et 20 employés de l’équipe de Production de TC Media sont transférés chez l’acquéreur.

«Nous sommes très fiers de pouvoir conserver tous les emplois et aller de l’avant avec notre équipe dévouée», a déclaré Patrick Marsan, directeur général des Solutions communautés locales de Montréal.

Ces journaux avaient été officiellement mis en vente à pareille date, l’an passé. TC Média voulait ainsi axer ses activités sur l’imprimerie ainsi que l’emballage souple. Jusqu’à présent, 90% de ses publications ont trouvé preneur.

«Nous voulons être encore plus présents dans les différentes communautés pour continuer de bien les représenter. Je crois dans les journaux papier et surtout gratuits. Ils devraient être là pour encore au moins 15 ans et nous allons même développer nos produits au cours des 5 prochaines années». Mike Raffoul, nouveau propriétaire des hebdos de Montréal.

« C’est avec beaucoup de fierté que nous avons desservi pendant plusieurs décennies les communautés montréalaise et québécoise avec les journaux locaux et le réputé quotidien en semaine Métro Montréal», a dit François Olivier, président et chef de la direction de TC Transcontinental.

Les 15 publications de Transcontinental spécialisées dans les secteurs de la finance ainsi que l’édition de livres pédagogiques, qui génèrent des revenus annuels d’environ 100 millions $, sont exclues du processus de vente opéré par l’entreprise.

Par ailleurs, TC Transcontinental a également conclu une entente pluriannuelle pour l’impression de l’ensemble de ces titres, ainsi que pour la distribution, sauf celle du quotidien Métro Montréal, déjà sous contrat avec l’entreprise de distribution de médias imprimés de Michael Raffoul.

Plus près des communautés
«Nos journaux sont rentables. Nous allons tenter d’innover en pensant « en dehors de la boîte » pour nous assurer que nos lecteurs vont y trouver du contenu qui les intéresse», a expliqué Michael Raffoul au sujet de l’avenir des journaux locaux dont il vient d’acquérir.

M. Raffoul affirme vouloir renforcir la présence des hebdos dans les communautés. «Nous voulons être encore plus présents dans les différentes communautés pour continuer de bien les représenter. Je crois dans les journaux papier et surtout gratuits. Ils devraient être là pour encore au moins 15 ans et nous allons même développer nos produits au cours des 5 prochaines années.»

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!