Amine Esseghir/Métro Media Gaëtan Barrette, ministre de la Santé en compagnie de Robert Tremblay, le résident du CHSLD qui avait dénoncé les conditions difficiles d'hébergement à Notre-Dame-de-la-Merci en 2016.

Un investissement de 28 M$ a été consenti par le ministère de la Santé pour la rénovation de quatre ailes du Centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) Notre-Dame-de-la-Merci.

Cette institution de santé, située à Bordeaux, est une des plus anciennes du Québec. Le bâtiment a été construit au début des années 1930.

« Il n’y aura plus de chambres pour plus de deux personnes, a indiqué le ministre de la Santé, Gaëtan Barrette qui a annoncé cet investissement. Il faut rappeler que dans cette institution, il y a déjà eu des chambres à trois. »

Les travaux vont permettre d’aménager des espaces communs mais aussi rénover le système de ventilation.

« Si on parle de ventilation, on parle aussi de climatisation », a souligné M. Barrette.

Cette annonce est une autorisation formelle pour lancer les appels d’offres pour les plans et devis en attendant les travaux. Ceux-ci devraient s’étaler jusqu’en 2022.

L’annonce a été fait en compagnie de Christine Saint-Pierre députée de l’Acadie et ministre Responsable des relations internationales.

Était présent également pour cette annonce, Robert Tremblay, le résident du CHSLD par qui le scandale des patates en poudre est arrivé.

Il avait porté plainte auprès de la direction du CIUSSS alors que les vraies pommes de terres avaient été remplacées par des patates déshydratées suscitant dès lors l’intérêt des medias et de l’opinion publique concernant les conditions de vie dans les CHSLD du Québec.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!