Carte Google maps. Hydro-Québec compte terminer les travaux de consolidation du mur Simon-Sicard au printemps 2019 et finir l'aménagement des berges sur cette portion de la rive d'ici l'automne de la même année.

Les travaux de consolidation du mur de soutènement du barrage Simon-Sicard le long des berges de la rivière des Prairies, près de l’ile de la Visitation, seront lancés à la fin de septembre. Toutefois, en préparation du chantier, des mesures seront visibles dès cet été.

Le mur de soutènement a été construit la même année que la centrale électrique rivière des Prairies, en 1929. Archives/Hydro Québec

Le mur en question est long de 1,3 km. Il borde la rivière entre la rue Saint-Charles et l’église de la Visitation. «En 2009, Hydro Québec avait renforcé la structure avec des ancrages, mais aujourd’hui il faut vraiment passer à autre chose», indique Jean-Philippe Rousseau, conseiller aux relations avec le milieu chez Hydro-Québec.

L’année passée, la structure a été scrutée à la loupe. Des techniciens ont effectué des sondages géotechniques pour des études d’ingénierie, notamment dans l’eau. La société d’État a décidé de procéder à un enrochement, déverser des tonnes de gros cailloux le long de la berge pour renforcer le mur sur trois sections les plus touchées. «Ce sont les endroits où la glace venait frapper le mur», souligne M. Rousseau.

Les zones concernées sont: derrière la piscine et l’école Sophie-Barat, aux abords de la résidence Berthiaume-Du Tremblay et à la limite de l’ancien terrain des Sœurs de -Miséricorde – le site de Fort Lorette – près de l’église de la Visitation. L’enrochement se fera en deux phases. Une première cet automne et une seconde au printemps 2019.

Les riverains et les habitués des environs se verront privés des berges de la rivière pendant un peu plus d’un an. Toutefois, leur patience sera récompensée puisqu’Hydro-Québec a prévu, à même les 20 M$ du budget des travaux, de beaux aménagements de la rive.

Cela étant, le quai derrière l’école Sophie-Barat sera déplacé dès ce mois-ci vers l’ouest, près du parc linéaire Maurice-Richard, vis-à-vis de la rue Saint-Hubert. La piste cyclable le long de la rivière, sera détournée sur le boulevard Gouin Est entre l’avenue Saint-Charles et le boulevard Christophe Colomb.

Les riverains et les habitués des environs se verront privés des berges de la rivière pendant un peu plus d’un an. Toutefois, leur patience sera récompensée puisqu’Hydro-Québec a prévu, à même les 20 M$ du budget des travaux, de beaux aménagements de la rive. Photo: Collaboration spéciale/Hydro-Québec

Par ailleurs, les résidents des environs devront vivre avec la noria des camions qui viendront, de 7h à 19h, du lundi au vendredi, déverser leurs pierres durant deux mois cet automne. «Il y a des mesures d’apaisement qui sont prévues notamment une interdiction de circuler aux heures d’entrées et de sortie des écoles et le bip de recule sera aussi atténué ou remplacé par une lumière», assure M. Rousseau.

Le volume total de roche est de 38 000 m3 pour le secteur de l’école Sophie-Barat et de 26 000 m3 pour le secteur de la résidence Berthiaume-Du Tremblay. Pour le terrain des Sœurs-de–Miséricorde, le site renfermant probablement des vestiges du Fort Lorette, l’enrochement de 10 200 m3 se fera par barges qui viendront de Laval.

Hydro Québec compte tout de même terminer tous les travaux au printemps 2019 et finir l’aménagement des berges sur cette portion de la rive d’ici l’automne de la même année. «Il faut savoir que la Commission scolaire de Montréal (CSDM) a des idées d’aménagement derrière l’école Sophie-Barat, l’arrondissement possède aussi une politique pour l’aménagement des berges et Hydro-Québec veut s’y inscrire», confie M. Rousseau.

La résidence Berthiaume du Tremblay envisage la réalisation d’un belvédère, Hydro-Québec pourrait aussi ajouter sa pierre à l’édifice.

Ces travaux sont la première partie d’un projet qui devrait permettre à Hydro Québec à l’horizon 2021 de consolider tout le mur de soutènement et achever l’aménagement des berges sur cette portion de la rive.

Une rencontre d’information et de consultation sur ces travaux sera organisée par Hydro -Québec le 13 juin au pavillon d’accueil du parcours Gouin, de 15h à 20h. Des experts et des responsables techniques pourront répondre à toutes les questions des citoyens.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!