Collaboration spéciale Sami Mazraani a rejoint le rang des grands maître en Taekwondo en passant le grade huitième dan devant des maîtres d'ici et d'autres, venus de Corée.

Sami Mazraani vient de rejoindre le club très fermé des 8e dan en Taekwondo. Ce maître s’entraîne cinq à six jours par semaine et il est instructeur d’arts martiaux depuis 30 ans.

À 57 ans, cet athlète de haut niveau forme d’autres sportifs de tous âges au Centre Acadé-kicks, à Ahuntsic. Sami Mazraani pratique ce sport de combat sans interruption depuis l’âge de 16 ans. Il a réussi son passage au 8e dan en mai, alors que l’on compte à peine une douzaine de maîtres au Québec avec ce grade.

«C’est très rare d’atteindre ce niveau parce que souvent les gens abandonnent ce sport une fois arrivé à l’âge adulte. Ils ont moins le temps ou perdent de vue leur passion», souligne-t-il.

À la différence des autres athlètes, il a continué à s’entraîner. «Il ne suffit pas de s’entraîner, mais il y a aussi le niveau mental du maître qu’il faut savoir atteindre et cela ne se fait pas seulement par la pratique, mais on l’atteint aussi avec le temps», dit-il.

Car il faut du temps pour atteindre un tel niveau de performance. «Une ceinture noire est une ceinture blanche qui n’a pas abandonnée», aime-t-il dire.

M. Mazraani est très connu dans le milieu des arts martiaux. Il a reçu la médaille d’or de l’institut national de formation des entraîneurs et du Club Médaille d’Or pour ses performances en tant qu’entraîneur.

Il a pu emmener de nombreux athlètes très loin dans les compétitions internationales dont le Montréalais Yannick Lebreux, premier et seul médaillé d’or canadien aux Championnats du monde de taekwondo.

Aujourd’hui, il encourage encore les jeunes à pratiquer un art martial notamment le Taekwondo.

«Nous avons peu d’adolescents et c’est dommage. Le sport, en plus de les tenir en forme, leur inculque des valeurs fondamentales, les éloigne de la drogue et des mauvaises influences. Les arts martiaux en particulier permettent d’acquérir la confiance en soi, le respect, le dépassement de soi et l’ouverture d’esprit », assure-t-il.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!