Après une absence forcée de cinq ans, le train de balade du parc-nature de l’Île-de-la-Visitation est de retour. Tous les dimanches, conduit par le comédien Michel Graveline, il parcourt un circuit qui permet d’en apprendre beaucoup, de manière ludique et drôle, sur l’histoire du parc, du Sault-au-Récollet et d’Ahuntsic.

Le petit tramway offre trois ballades de 45 minutes chacune. Animées par Michel Garveline, comédien, chanteur et conteur, ce sont de véritables spectacles.  M. Graveline a été conducteur de ce tramway durant les années 2000 avant d’assurer aussi l’animation, à partir de 2010.

«Avant cela, je participais à des pièces de théâtre dans le parc. On mettait des costumes d’époque et on racontait l’histoire du quartier Ahuntsic», raconte-t-il.

C’est donc riche de ces connaissances qu’il emmène ses voyageurs visiter le parc et ses lieux les plus significatifs. «Je le dis sans prétention, parfois les gens revenaient juste pour m’écouter et me revoir», confie M. Graveline.

Avec lui, les visiteurs se rendent près des maisons des glaciers où on stockait les blocs de glace récupérés en hiver et qui étaient livrés tout au long de l’année aux résidents du vieux village du Sault-au-Récollet pour rafraichir les aliments.

Ils découvrent, entre autres, d’où la rivière des Prairies tire son nom et au passage, rendent hommage au père Nicolas Viel et son compagnon Ahuntsic, un jeune français interprète des langues huronnes. Ils ont été emportés tous deux dans le Sault, les rapides en vieux français. Le tout est raconté toujours avec humour et souvent en chansons.

Un train, des histoires
Mis en service en 2000 par l’organisme disparu Cité historia, le petit train est une copie réduite des vieux tramways de Montréal. Il constitue lui-même une pièce de l’histoire moderne du parc-nature.

Construit par la compagnie montréalaise Wattman Trains & Trams, c’est le premier train de balade électrique en usage sur un site extérieur au Québec. Il peut transporter jusqu’à 25 personnes.

Il est tombé en panne en 2013 et a été remisé dans un conteneur avant que des citoyens demandent instamment son retour. C’est le Service des Grands parcs de la Ville de Montréal qui en 2017, a fait procéder aux réparations.

«C’est en septembre 2017 qu’il était fin prêt pour l’exploitation, mais la saison touchait à sa fin et on n’a pas pu réellement l’exploiter si ce n’est pour deux ou trois sorties», indique Stéphane Tessier, coordonnateur du volet histoire au Parcours Gouin chez le Groupe uni des éducateurs-naturalistes et professionnels en environnement (GUEPE).

Cette année, le train a été remis en service de manière continue depuis la fête de la Saint-Jean. Il transportera ses voyageurs jusqu’à la fête du Travail.

«Si l’achalandage est au rendez-vous, nous pourrions bien le sortir plus souvent dans la semaine», souligne Stéphane Tessier.

Outre les promenades du dimanche, le train est disponible pour les groupes – camps de jours ou résidences pour personnes âgées par exemple – qui réservent des sorties à l’avance. En voiture.

Train de promenade du parc-nature de l’Île-de-la-Visitation: trois départs à partir du chalet d’accueil du Parc-nature de l’Île-de-la-Visitation, au 2425 Boulevard Gouin Est, le dimanche à 13h, à 14h et à 15h. Les visites sont d’une durée approximative de 45 minutes. Adultes: 6$. Aînés/étudiants: 4$. Gratuit pour les 4 ans et moins.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!