Collaboration spéciale Le nouveau siège du CACI sera situé sur le boulevard Laurentien, dans un ancien secteur industriel appelé à évoluer vers un avenir résidentiel de qualité.

Un important organisme communautaire d’accueil des immigrants et réfugiés de Montréal déménagera bientôt dans un bâtiment ultra moderne. Outre les locaux plus spacieux dont il va bénéficier, le nouvel espace donnera une autre image à un quartier qui a besoin de revitalisation.

Le Centre d’appui aux communautés immigrantes (CACI) lancera bientôt la construction de son nouveau siège. Ce sera un bâtiment moderne de quatre étages situé à l’angle du boulevard Laurentien et de la rue Périnault, à Cartierville.

«Ce sera un immeuble de 52 000 pieds carrés avec 28 salles, un toit vert, un stationnement en sous-sol, des ascenseurs accessibles universellement, indique Anaït Aleksanian, directrice du CACI. Les locaux où nous sommes actuellement sont de 15 000 pieds carrés.»

Le nouveau siège du CACI sera situé sur le boulevard Laurentien, dans un ancien secteur industriel appelé à évoluer vers un avenir résidentiel de qualité. Photo: Collaboration spéciale

Outre l’accueil et l’orientation des immigrants et réfugiés pour les démarches administratives ou le logement par exemple, le CACI a aussi pour mission de donner des cours de francisation. Dans les locaux actuels, situés sur la rue de Salaberry, il ne peut plus répondre à la demande.

«Nous avons anticipé la demande pour nos services, mais cela a pris du temps avant d’arriver à concrétiser notre projet, souligne-t-elle. Actuellement nous sommes à la limite de nos capacités et nous sommes obligés de refuser des gens.»

Le nouveau projet est en gestation depuis six ans. «Nous voulions aussi donner une image plus avenante aux nouveaux arrivants dans un bâtiment accueillant ou nous pouvons les recevoir dans de bonnes conditions», relève Mme Aleksanian.

La conception architecturale a favorisé des murs largement vitrés pour permettre aux gens de voir de l’extérieur ce qui se passe et aient envie d’y entrer.

«Nous aurons aussi un café culturel au rez-de-chaussée et au quatrième étage il y aura une salle de conférence totalement équipée pouvant accueillir 450 personnes.»

Cet espace de réunion dans un quartier dépourvu d’installations de ce genre pourrait servir aussi aux autres organismes partenaires du CACI pour tenir de grandes rencontres ou des événements culturels.

«Il faut reconnaître que l’administration de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville nous a beaucoup aidés pour trouver le terrain, pour les permis, pour discuter des aspects architecturaux. Nous avons été très contents d’avoir leur appui», assure Mme Aleksanian. Le projet est estimé à un peu plus de 10M$ et pour sa construction le CACI a compté sur ses propres moyens.

«Nous savions que pour un organisme comme le nôtre il faudrait louer un local plus grand et ce serait une affaire quelques centaines de milliers de dollars. Au lieu de payer un loyer, autant investir dans une hypothèque.»

Mme Aleksanian espère que le chantier avancera selon les prévisions et que le CACI occupera les lieux l’été prochain.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!