Quentin Parisis - Courrier Ahuntsic La plus ancienne église de Montréal va retrouver l'apparence de ses origines

Des travaux de rénovation viennent d’aboutir à l’église de la Visitation, et de nouveaux fonds ont été débloqués pour poursuivre les travaux de restauration.

Construite entre 1749 et 1751, agrandie et décorée tout au long du siècle qui a suivi, l’église de la Visitation située sur le boulevard Gouin retrouve peu à peu son apparence d’époque. L’objectif des travaux actuels est de retrouver l’église telle qu’elle a été conçue au 18e siècle.

La voûte, réalisée par David Fleury-David au début du 19e siècle, a été reconstituée avec les couleurs d’origine. Le décor a donc abandonné sa teinte bleue et verte, en place depuis les années 1950, pour redevenir blanc et doré comme à son origine.

Les agents de la conservation du patrimoine ont accompagné ces rénovations afin d’établir des recommandations à l’architecte en charge des travaux.

La voute de l’église de la visitation a été restaurée. D’autres rénovations vont suivre.

Ces rénovations ont été possibles grâce à une subvention de 340 000$ du gouvernement du Québec ainsi qu’à une collecte de fonds.

L’église de la Visitation est la plus ancienne église de Montréal encore en place. Si certaines églises ont pu être construites plus tôt, elles n’existent plus aujourd’hui. Sa conservation demeure donc un enjeu important du patrimoine québécois, d’autant qu’elle est classée au patrimoine historique.

De nouveaux travaux prévus

La ministre de la Culture du Québec et députée de Cremazie Marie Montpetit a annoncé le 12 août une subvention de 333 471$ afin d’entamer une nouvelle phase de rénovation.

Ces futurs travaux prévoient de vérifier l’ensemble des gicleurs pour minimiser les risques de feu dans cette bâtisse entièrement réalisée en bois.

La partie inférieure des murs devrait être également rénovée, toujours dans l’esprit de retrouver l’église telle qu’elle était à l’origine. Alors que le bois est peint actuellement en marron, il se pourrait qu’il redevienne visible comme à l’époque. Il faudra néanmoins attendre les recommandations des agents de la conservation pour en avoir la certitude.

La partie la plus «récente» de l’église, qui date de 1851, contient quelques fissures qui devraient être également réparées lors de ces futures opérations.

«Parce qu’elle possède une architecture remarquable, mais aussi parce qu’elle est la plus ancienne de toute l’île de Montréal, cette église fait partie de nos racines. Elle est un trésor patrimonial pour le quartier, pour Montréal et pour le Québec. Il nous appartenait donc de protéger et de mettre en valeur ce patrimoine exceptionnel pour pouvoir le transmettre aux générations futures», a déclaré Marie Montpetit.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!