Archives/Métro Media Des dizaines d'élèves ont rejoint des classes préfabriquées climatisées et équipées de mobilier neuf.

La rentrée des classes à Ahuntsic-Cartierville ne s’est pas faite sans pression cette année. Des classes modulaires ont été déployées pour faire face à la demande.

«J’ai l’impression qu’il y a eu encore plus de pression sur les écoles cette année, souligne Chantal Jorg, commissaire scolaire d’Ahuntsic-Cartierville. Heureusement que les classes en préfabriqué étaient prêtes à temps pour accueillir tous les élèves.»

Ce sentiment de pression supplémentaire est confirmé par le nombre de jeunes enfants des familles de réfugiés et de migrants venus des États-Unis. Ahuntsic-Cartierville fait partie des zones retenues pour scolariser des réfugiés, alors que la Commission scolaire de Montréal (CSDM) manque de places dans l’arrondissement.

«Lors de la rentrée de 2017, nous avons reçu 946 enfants, entre juin et août de cette année nous en avons inscrit 1737, soit près du double», indique-t-elle. Le nombre d’élèves définitifs accueillis dans les écoles d’Ahuntsic-Cartierville sera connu dans les prochains jours.

La demande accrue en places dans les écoles a pu être absorbée grâce à des classes modulaires préfabriquées. «Ce sont des salles qui sont plus aux normes que celles qui existent dans les anciennes écoles», relève Mme Jorg.

Au total dix-neuf écoles primaires de la CSDM ont bénéficié de ces classes modulaires équipées avec du mobilier neuf. Ces salles sont dotées de tableaux interactifs de nouvelle génération ainsi que de l’air conditionné. Dans quelques classes modulaires, des travaux de finition seront terminés les soirs et les week-ends.

«Ces salles sont très utiles dans les écoles en travaux et surtout dans les établissements qui ne bénéficient pas d’agrandissements», observe Mme Jorg. La durée de vie de ces classes est de 10 à 15 ans.

Toujours des chantiers
Alors que lors de la rentrée scolaire précédente, on comptait huit constructions d‘écoles dans le secteur, des projets ont été livrés. On attend des inaugurations cette année.

«Comme vous avez pu le constater, en ce qui concerne l’école François-de-Laval, nous n’avons pas attendu la rentrée pour y accueillir les élèves. Aussitôt que les travaux à l’école ont été terminés, au mois de mars, nous avons transféré les élèves dans leurs nouvelles classes. Il n’en demeure pas moins qu’il s’agit de leur première rentrée officielle dans cette nouvelle école», souligne Alain Perron, responsable des communications à la CSDM.

Toutefois quatre écoles sont encore en chantier à Ahuntsic-Cartierville.

À Saint-Benoit, on construit 6 classes et une salle d’activités. À Christ-Roi, c’est un agrandissement avec 9 classes et un gymnase simple. À Sainte-Odile, on vise 11 classes et un gymnase simple. À Saint-Isaac-Jogues, ce sont 6 classes et une salle d’activités qui sont en cours de réalisation.

«Il faut de toute façon continuer à construire des salles de classe», assure Mme Jorg.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!