Collaboration spéciale/Jacques Lebleu La murale Iona and the Catwalk en cours de réalisation.

La place Iona-Monahan sur la rue Chabanel dans le quartier de la mode sera ornée d’une grande murale pour rendre hommage à la journaliste qui porte son nom. C’est Jacques Lebleu, artiste multidisciplinaire, résident d’Ahuntsic et citoyen très actif qui a réalisé cette œuvre.

Même si on a donné son nom à la place, Iona Monahan demeurait une inconnue pour le grand public. Il fallait s’approcher pour lire sa mini-biographie inscrite sur un panneau et en connaître un peu plus sur elle. Dorénavant, l’image de son visage veillera sur la place de la mode.

Le lieu qui porte son nom est situé à l’angle des rues Chabanel et l’Esplanade. Elle est bordée par un immense mur de l’usine Fabtrends d’impression de tissus. «Il nous a paru évident que ce mur avait un grand potentiel pour accueillir une murale», indique Hélène Veilleux, directrice générale de la SDC District central.

La SDC avait alors communiqué avec divers artistes montréalais et avait mis sur pied un jury qui a finalement choisi la proposition de Jacques Lebleu intitulée Iona and the Catwalk. «J’ai repris une image d’elle de l’époque où elle était pigiste et écrivait sur la mode», souligne M. Lebleu.

Toutefois, l’artiste est connu pour ses installations et œuvres réalisées à partir de photographies. «C’est la première fois que je fais une murale», reconnaît-il.

Il s’est fait aider par l’artiste muraliste Annie Hamel dont les œuvres ornent des murs à Montréal et ailleurs au Québec. Elle a participé cet été à un projet monumental à Rouyn-Noranda en collaborant à la réalisation d’une murale collective en l’honneur de l’œuvre de Richard Desjardins.

Le projet de murale Iona Monahan a coûté 30 000 $ et a été financé en majorité par la SDC District central. «Les élus de l’arrondissement ont, dès le début, soutenu le projet et ont octroyé un soutien financier de 10 000 $. Desjardins Montréal Marché Central a également contribué à hauteur de 2000 $», énumère Mme Veilleux, directrice de la SDC.

La place Iona-Monahan a été aménagée entre 2015 et 2016. Son architecture est inspirée d’une estrade de défilés de mode. Le choix du nom de la journaliste de mode avait été fait sur proposition de designers et entrepreneurs travaillant dans la création de vêtements. Il contribue aussi à la féminisation des lieux publics et des rues de Montréal.

Iona Monahan est née en 1923 et elle est décédée en 2006. Elle a beaucoup contribué à faire connaître la mode canadienne dans le monde à la fin des années 1950 en organisant des défilés avec des créations et des mannequins canadiens dans les grandes villes Européennes.

Elle a été nommée membre de l’Ordre du Canada, en 1985, en reconnaissance de son travail. Elle a été également désignée «Femme de l’année» par Fashion Canada vers la fin des années 1970.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!