Collaboration spéciale C'est Stéphane Tessier, animateur bien connu, accoutré en curée, qui accompagnera les promeneurs.

Connaître l’histoire de Cartierville et plus particulièrement celle du parc Belmont, c’est le thème de la promenade guidée qui sera organisée le 13 octobre sur le boulevard Gouin Ouest.

C’est le Groupe uni des éducateurs naturalistes et professionnels en environnement (GUEPE) et la Société histoire d’Ahuntsic-Cartierville qui ont mis sur pied cette activité.

Intitulée un nouveau manège au parc Belmont, elle permet d’observer les nombreux vestiges existants dans ce vieux quartier de Montréal, comme le parc Belmont ou les anciens hôtels tout en écoutant des histoires et anecdotes du village.

C’est Stéphane Tessier, animateur bien connu, accoutré en curée, qui accompagnera les promeneurs. «La visite nous mènera durant 2h30 environ, de la rue Saint-Évariste, en face du parc Raimbault, jusqu’au club de canotage de Cartierville, le long du boulevard Gouin», indique M. Tessier.

Il aura en main des photos des lieux aujourd’hui disparu comme la gare du tramway.  «Il est certain que le tramway a contribué au succès du parc d’attractions, assure M. Tessier. Si la gare a disparu, le magasin du glacier à côté est devenu un dépanneur. Les gens qui descendaient du tramway ou qui quittaient le parc s’arrêtaient là pour prendre une crème glacée.»

Le parc Belmont aujourd’hui.

Le parc Belmont a été de 1923 à 1983 le parc d’attractions de Montréal à l’image du parc Jean- Drapeau aujourd’hui.  Au parc Belmont, devenu un espace vert, des éléments d’interprétation y ont été disposés: des panneaux explicatifs et une sculpture d’auto tamponneuse pour appeler la mémoire du lieu.

Cette sortie instructive et gratuite est offerte par GUEPE qui assure l’animation du parcours Gouin. «Dans le développement du parcours Gouin, GUEPE accorde beaucoup d’intérêt au volet historique et patrimonial, indique Gabriel Proulx Garcia, agent de communication chez GUEPE. Un programme varié est proposé dans ce cadre en plus des activités de plein air.»

Pour soutenir ces actions, GUEPE fait appel à la Société d’histoire d’Ahuntsic-Cartierville (SHAC).  «Nous avons un partenariat avec GUEPE et nous essayons d’organiser des événements qui permettent aux citoyens de mieux appréhender l’histoire d’Ahuntsic-Cartierville», souligne Yvon Gagnon, co-président de la SHAC.

En juillet, une promenade guidée avait été organisée en suivant le ruisseau Raimbault à Cartierville.

Coût: Contribution volontaire. Inscription obligatoire au 514 872-6196, ou à parcoursgouin@guepe.qc.ca, ou sur Eventbrite, chercher nouveau manège au parc Belmont.

Mémoire et mystères du Sault-au-Récollet

Pour en apprendre plus sur Montréal au temps des Premières Nations à travers les traces de leur présence dans le Sault-au-Récollet, une visite guidée multimédia est organisée le 12 octobre.
Elle permet de découvrir l’histoire du chemin des sauvages, du cimetière du Sault-au-Récollet ainsi que de plusieurs figures historiques locales. La promenade se déroule en soirée et se termine par une projection de photos sur le mur de l’église de la Visitation.
La visite est offerte au coût de 5$ par personne. Départ : Cimetière Sault-au-Récollet (à l’angle du boulevard Henri-Bourassa et de la rue Fort-Lorette). Arrivée : Église de La Visitation (1847, boulevard Gouin Est).

La vie dans le Vieux-Montréal du Nord

La maison du Pressoir, le musée de l’île de la Visitation est ouverte jusqu’au 8 octobre avant sa fermeture annuelle durant six mois.
Les visiteurs y découvrent des aspects de l’histoire du Vieux-Montréal du Nord, avec énormément de détails sur la vie agricole notamment des environs. Ouvert de 12h à 18h. Au 10865, rue du Pressoir, Montréal. Info: 514 280-6783.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!