Archives/TC Media L'application Aéroplainte facilite l'envoi d'une plainte puisqu'elle enregistre l'heure à partir de l'horloge du téléphone et adresse un courriel automatisé en appuyant sur un bouton.

Le signalement du bruit des avions par le biais de l’application Aéroplainte a droit à une réponse émanant d’une adresse spéciale créée par Aéroport de Montréal. Mais attention, il n’y a pas de traitement privilégié pour ces requêtes, assure-t-on.

Bill Mavridids, concepteur de l’application Aéroplainte et un de ses utilisateurs les plus assidus, n’en croyait pas ses yeux le 16 octobre. «J’ai été surpris. J’ai reçu une réponse à ma plainte de la part d’ADM et elle n’a pas été envoyée de l’adresse courriel habituelle », dit-il.

Effectivement, Aéroports de Montréal a répondu par le biais de l’adresse AEROplainte@admtl.com. Or, cette institution communique habituellement par le biais de info@admtl.com ou yulclient@admtl.com quand des plaintes lui sont envoyées avec le formulaire de requêtes en ligne.

«Aéroports de Montréal accuse réception de votre plainte que vous nous avez transmise via l’application AÉROPLAINTE le 7 octobre.  Le vol que vous avez noté à 01h09 a obtenu une exemption pour une arrivée tardive. Le délai a été causé par une vérification mécanique», a indiqué ADM à M. Mavridis. Aéroports de Montréal a expliqué que cette nouvelle adresse a été mise en place pour harmoniser les réponses aux requêtes des citoyens.

«Nous avons créé cette adresse courriel pour qu’il y ait un élément de complémentarité entre l’application et notre système. Cela facilite l’enregistrement des plaintes et permet d’éviter la confusion chez les plaignants», a précisé Marie-Claude Desgagnés, conseillère communications corporatives chez ADM.

Pour autant, les plaintes envoyées avec l’application ne bénéficient pas d’un traitement privilégié.  «Nous traitons chaque plainte reçue de la même façon, qu’elles nous soient adressées directement par le biais de nos propres outils ou via l’application Aéroplainte, a assuré Mme Desgagnés. Il y a une ressource dédiée chez ADM qui traite toutes les plaintes de climat sonore.»

L’application pour téléphone intelligent Aéroplainte permet d’adresser directement des plaintes à Aéroports de Montréal quand on est dérangé par le bruit d’un avion. Elle a été développée par Bill Mavridis, un résident de Bordeaux-Cartierville qui a été réveillé en pleine nuit par des aéronefs qui traversent le ciel de Montréal. Elle facilite l’envoi d’une plainte puisqu’elle enregistre l’heure à partir de l’horloge du téléphone et adresse un courriel automatisé en appuyant sur un bouton.

L’application gratuite est disponible sur Google play pour les appareils Android et téléchargeable sur la plateforme Apple store pour les produits Apple.

Pour son concepteur, Aéroplainte doit à terme permettre de réfuter l’argument du nombre réduit de plaintes. Un site Internet comptabilise l’ensemble des requêtes, enregistre leur localisation ainsi que leur l’heure d’envoi.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!