Sous la présidence d’honneur du Lieutenant-gouverneur du Québec, l’Honorable Pierre Duchesne, le collège Régina Assumpta inaugure le 26 octobre sa nouvelle salle de spectacle Marguerite-Bourgeoys. Le directeur général du Collège, Pierre Carle, raconte l’histoire de cet ambitieux projet.

« Les écoles de la Congrégation de Notre-Dame de Montréal, dont fait partie le Collège, ont toutes un certain penchant pour les arts et la musique, Régina Assumpta n’y fait pas exception, en témoigne notre école de musique recevant actuellement plus de 500 élèves », commente Pierre Carle. Le collège disposait déjà de la salle Jeanne-Sauvé, mais ses équipements ne permettaient pas aux différents orchestres de l’établissement de s’y produire: « elle s’apparente davantage à une salle paroissiale », souligne M. Carle.

« Toute la conception de la salle Marguerite-Bourgeoys a été pensée afin de répondre aux besoins du Collège: le plancher permet une certaine absorption pour nos troupes de danses et tout le design a été orienté dans le but d’obtenir une acoustique de qualité sans amplification », souligne M. Carle non sans une certaine fierté. D’ailleurs l’Orchestre métropolitain, qui a été appelé à tester les propriétés de l’auditorium, a signé avec le Collège une entente de partenariat de trois ans: l’orchestre se produira d’ailleurs dans l’enceinte à cinq reprises en février 2013. « Nous aurons également le grand Yannick Nézet-Séguin en formule piano quatre mains en performance le 3 décembre », d’ajouter le directeur général.

Lors de l’évènement d’inauguration, deux autres personnalités incontournables de la musique classique québécoise présenteront des numéros: le violoncelliste virtuose de 19 ans, Stéphane Tétrault et la soprano Marie-Josée Lord seront le clou de la soirée. L’orchestre symphonique du Collège, un duo d’élèves pianistes, la troupe de danse de cinquième secondaire, ainsi qu’une troupe de professeurs, complèteront la programmation.

Une logistique complexe

La salle Marguerite-Bourgeoys a été construite à même une cour intérieure du Collège, il a donc fallu intégrer la nouvelle structure au bâti existant avec toute la complexité que représente l’acheminement des matériaux. « Nous avons dû creuser un corridor en plus d’installer une grue dans l’une des cours intérieures pour réaliser la construction », se souvient M. Carle. Les foyers de la salle, pouvant également servir de pièces de réception, ont été aménagés à même la structure du Collège ce qui a également complexifié la tâche de construction.

Maintenant opérationnelle, avec des loges d’artistes au sous-sol, la salle Marguerite-Bourgeoys peut accueillir au total 705 personnes dans un environnement spécialement conçu pour la musique classique, ce dont se réjouit le directeur général Pierre Carle: « en la meublant de sièges de couleurs, cela contribue aussi à la rendre vivante et à créer un sentiment de proximité », ajoute-t-il faisant savoir que même lorsqu’elle est vide, les jeunes musiciens de Régina Assumpta auront l’impression de se produire devant un public.

Le Courrier sera présent au moment de l’inauguration et des photos de l’évènement seront disponibles sur son site internet et dans sa prochaine édition.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus