Sylvain Gagnon L'entreprise de vêtements Pur, fondée par Iris Setlakwe, a reçu en novembre le prix Inspiration 2012 de la CDEC Ahuntsic-Cartierville.
Avec ses longs cheveux blonds, ses yeux pétillants et son grand sourire, Iris Setlakwe parle de son entreprise, Pur, avec passion et humanité. Récipiendaire du prix Inspiration 2012 de la Corporation de développement économique communautaire (CDEC), la jeune femme est partie de loin pour bâtir son entreprise.

«J’ai commencé mon entreprise dans le sous-sol de ma maison, il y a 11 ans», raconte-t-elle. Iris a maintenant de grands bureaux au 3e étage d’un édifice de la rue Chabanel, 17 employés à l’interne, et deux boutiques.

Son équipe et elle y pensent, conçoivent et produisent des vêtements pour femmes. «Notre credo, c’est élégance, confort, simplicité», précise la mère de famille, qui travaille avec son conjoint.

Il y a quelques semaines, Iris Setlawke a reçu le prix Inspiration 2012 de la CDEC, une récompense qui souligne l’émancipation et le succès d’une entreprise locale. L’entreprise de Bordeaux-Cartierville, Pur, vend la collection Iris Setlakwe.

La présidente et fondatrice est fière de ce prix. «Ça fait du bien d’avoir une reconnaissance locale», sourit-elle.

Elle a reçu de l’aide de la CDEC et de différents organismes locaux pour mettre sur pied son entreprise. Pour la femme d’affaires, la rue Chabanel représente la rue de la mode à Montréal. Elle est contente d’y être installée.

Les défis de l’entrepreneuriat

«Ce qui est difficile, c’est qu’on veut toujours être créatif, mais il faut aussi gérer l’entreprise», confie Iris Setlakwe. Elle s’implique dans tous les aspects de l’entreprise, mais tient à ce que tous ses employés participent.

«Je privilégie l’approche de la table-ronde: on s’assoit tout le monde ensemble pour prendre les décisions, pour réfléchir à la direction de l’entreprise et discuter, explique-t-elle. Nous sommes très créatifs, mais nous sommes aussi terre-à-terre. L’important pour nous, c’est de créer de l’emploi et de travailler en équipe.»

Un autre enjeu important de l’industrie du vêtement: la main-d’œuvre. «Tous nos vêtements sont faits ici, mais il manque cruellement de relève. Je suis aujourd’hui obligée de faire faire quelques étapes en Chine. Je ne veux pas, mais je n’ai pas le choix», se désole Iris.

Ses vêtements, en plus d’être vendus au détail dans plusieurs commerces québécois, le sont aussi ailleurs au Canada, aux États-Unis et un peu en Europe. «La prochaine étape, c’est d’avoir une boutique dans un quartier accessible de Montréal», révèle l’entrepreneure.

La particularité des vêtements Iris Setlakwe: des tendances et des couleurs inspirées de partout dans le monde, et une grande attention aux tissus.

Les boutiques Iris Setlakwe sont situées au 1127, rue Laurier à Montréal et au 285, chemin de Knowlton, à Knowlton, dans les Cantons-de-l’Est.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!