Sylvain Ryan Près des rues Sauriol et Larose les policiers ont retrouvé un homme mort dans un luxueux véhicule utilitaire sport blanc.
Le 8 décembre vers 9h30, des patrouilleurs du Poste de quartier 27 dans Ahuntsic ont fait une macabre découverte. Près des rues Sauriol et Larose les policiers ont retrouvé un homme mort dans un luxueux véhicule utilitaire sport blanc. Selon des sources, ce 33e homicide sur le territoire du Service de police de la Ville de Montréal aurait été perpétré contre Emilio Cordileone, 50 ans.

L’individu en question, lié à la mafia, possédait des commerces, dont des restaurants. Il aurait œuvré dans le trafic de stupéfiants.

Selon le porte-parole du SPVM, Dany Richer: «La victime a des blessures importantes. On parle de marques de violence dans le haut du corps.»

Au moment où les policiers ont retrouvé son corps, Cordileone était porté disparu depuis le 6 décembre. Il a été aperçu la dernière fois dans la Petite-Italie. Depuis, les policiers étaient à pied d’œuvre pour le retrouver. Des sources ont confirmé au Courrier que l’homme avait pris part le 5 décembre au cocktail de Noël de la Société de développement commercial Petite-Italie-Marché-Jean-Talon.

Le territoire d’Emilio Cordileone était celui du quartier Ahuntsic, où il était bien connu. Rien n’indique que le meurtre aurait été commis dans ce secteur. Le corps a pu y être amené pour qu’on le retrouve.

Les policiers n’écartent pour l’instant aucune hypothèse en ce qui concerne le motif de cet homicide. Ils évoquent la possibilité du simple règlement de compte de nature territoriale à un crime s’inscrivant dans la lutte de pouvoir qui secoue la mafia depuis trois ans, mais surtout depuis le retour au pays du présumé parrain Vito Rizzuto. L’hypothèse d’une vengeance est également considérée.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!