Le 19 septembre, Pauline Marois a présenté aux médias les membres de son cabinet ministériel. Parmi les 23 ministres péquistes qui épauleront la chef du gouvernement, Diane De Courcy s’est vu confier les dossiers de l’immigration et de la langue française. Réactions de la députée de Crémazie.

« En ce qui me concerne, le premier privilège dont je jouis est celui d’avoir été élue par la population de Crémazie. J’ai fait le saut en politique parce que je voulais servir d’abord. J’ai maintenant la chance de pouvoir le faire à l’Assemblée nationale et au gouvernement et c’est pourquoi j’accepte avec humilité les tâches que m’a confiés Mme Marois », indique Mme De Courcy émue.

Pour celle qui, lors de la campagne, affirmait vouloir revaloriser la fonction de députée, le portefeuille de l’Immigration et des Communautés culturelles est tout désigné pour resserrer ses liens avec l’électorat en mutation de Crémazie. « Je suis fébrile de commencer mes nouvelles fonctions, mais en même temps, il faut rester humble, j’ai encore beaucoup à apprendre, notamment sur la composition des communautés culturelles québécoise, mais je suis enthousiaste, on n’en connait jamais suffisamment », affirme-t-elle.

Toutefois, l’expérience de Mme De Courcy à titre de présidente de la Commission scolaire de Montréal est indéniable en ce qui concerne la pluriethnicité du Québec d’aujourd’hui. La ministre commente « À la CSDM, il y a environ 150 nationalités et plus de 13 langues parlées dans les foyers des élèves du réseau, mais ce que je constate, et ce que j’avais eu l’occasion de constater déjà au moment de la consultation publique sur l’éducation interculturelle, c’est que ces communautés sont enthousiastes de s’installer dans leur terre d’accueil. »

En contexte minoritaire

Bien que la prochaine session parlementaire ne début qu’à la fin du mois d’octobre, Mme De Courcy est déjà au travail avec le personnel de son ministère. Lorsque questionné sur le contexte minoritaire dans lequel elle devra faire avancer, avec le gouvernement, l’agenda législatif péquiste, Mme De Courcy rassure: « Mon mandat a été clairement énoncé et je suis attachée à le remplir. Aussi, Mme Marois a insisté sur le fait qu’un gouvernement minoritaire se doit d’être un gouvernement à l’écoute. Je partage cette vision. » Diane De Courcy ajoute « Mme Marois a été visionnaire de jumeler l’Immigration et la langue, des dossiers qui vont de pairs ».

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!