Dans le cadre d’une audience privée des parlementaires amis du Tibet dont elle est membre, Maria Mourani a rencontré le 27 avril le 14e Dalaï-lama, chef spirituel du peuple tibétain.

« J’ai rencontré un homme simple, humble et un bon diplomate. Pour répondre à une question sur la façon dont le Canada peut aider le Tibet, il a pris l’exemple du processus démocratique et pacifique dans lequel la question de l’indépendance du Québec s’est vécue et se vit au Canada. Puisqu’il a abordé de lui-même la question de la séparation, je lui ai demandé ce qu’il pensait du mouvement indépendantiste québécois. Il m’a essentiellement répondu que si la majorité de notre peuple optait pour l’indépendance, il est convaincu que le Canada, qui est un pays démocratique, reconnaîtrait l’indépendance du Québec. Il a immédiatement enchaîné son propos en affirmant qu’il aimait l’esprit de l’Union européenne parce qu’il est important de privilégier les intérêts collectifs face aux intérêts particuliers dans le but de réaliser des projets communs », a indiqué Maria Mourani.

Outre les parlementaires amis du Tibet, il y avait aussi présent différentes personnalités internationales qui appuient la cause tibétaine dont l’acteur Richard Gere.

« La liberté des peuples à choisir leur propre destinée, sans oppression, est pour moi un enjeu mondial. Afin de conserver et promouvoir les cultures et mœurs des différents peuples dans le monde, il est primordial d’entamer une réflexion sociale qui doit passer inévitablement par un esprit de tolérance et de compréhension, ce qu’incarne la démarche du Dalaï-lama. La diversité des expressions culturelles mondiales est une richesse importante pour le développement des us et valeurs du Québec, il serait dommageable pour la société québécoise de voir apparaître une homogénéisation des cultures au profit d’un modèle culturel unique », a déclaré Maria Mourani.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!