Le Comité logement Ahuntsic-Cartierville est préoccupé par l’état du parc de logements locatifs dans l’arrondissement. L’organisme constate un manque de grands logements et s’inquiète de l’état de dégradation de certains immeubles.

L’équipe d’organisateurs communautaires du Comité logement rencontre et répond, au quotidien, à différents appels de locataires. Parmi ces contacts, un grand nombre concernent des logements insalubres. On parle de vermine, de punaises, de moisissure et de tuyauterie défectueuse. Depuis le début de l’année, le Comité logement a reçu 37 plaintes d’insalubrité.

«Il est difficile d’inciter les gens à interpeller les élus sur ce sujet, précise l’organisateur communautaire du Comité logement, Hubert Gendron-Blais. Plusieurs sont des nouveaux arrivants et il y a une certaine honte à vouloir exposer ce type de problèmes en public.»

Demandes pour grands logements

Avec les multiples projets de construction de condos en cours et à venir sur le territoire, le Comité logement s’inquiète également du sort des familles moins nanties en attente d’un logement social.

La liste de demandeurs de l’organisme compte 500 noms. Un peu plus de la moitié de ces personnes ont besoin d’un logement de plus de deux chambres à coucher.

«Dans les nouveaux projets résidentiels, si on respecte la stratégie d’inclusion de logements sociaux et abordables, on doit aussi avoir le souci qu’il y ait de grands logements», précise M. Gendron-Blais.

«Certains vivent dans des trois et demi avec trois ou quatre enfants. Ce sont des moments lourds quand on passe les visiter», a mentionné Rémy Robitaille, aussi organisateur communautaire pour le Comité logement.

Pour les représentants de l’organisme, il est impératif qu’une meilleure stratégie de développement du logement social soit adoptée.

«Ahuntsic-Cartierville pourrait par exemple s’inspirer d’autres arrondissements comme le Plateau–Mont-Royal qui a pris les moyens pour un meilleur équilibre entre le logement locatif et les condominiums. En fait, cet arrondissement ne peut plus déroger au règlement lorsqu’il est question de convertir des logements en condos. C’est la Régie du logement qui s’en charge», explique Rémy Robitaille.

Statistiques

– Ahuntsic-Cartierville compte 10 000 ménages de 4 personnes ou plus

– 8778 logements de 2 chambres ou plus se trouvent sur le territoire

– 1 ménage sur 5 dans l’arrondissement doit débourser plus de 50% de son revenu pour s’installer dans un logement convenable

Selon les plus récentes données de la Société canadienne d’hypothèque et de logement

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!