Gracieuseté La collecte a lieu à l'entrée du magasin Costco. On y recueille les dons d'aliments non périssables. Sur la photo, les partenaires Raymond St-Jacques, directeur adjoint du Marché Central, Donald Boisvert, directeur de La Corbeille et Agee Filippone, directeur de Cosco.
La Corbeille Bordeaux-Cartierville reçoit l’appui de partenaires majeurs pour poursuivre sa mission amorcée il y a 25 ans en tant qu’organisme communautaire à but non lucratif. Le Marché Central, géré par le groupe Bentall Kennedy, ainsi que Costco, contribuent conjointement à une collecte d’aliments non périssables, jusqu’au 30 septembre, au bénéfice de ceux et celles qui ont recours à La Corbeille pour subvenir à leurs besoins.

Bentall Kennedy, gestionnaire immobilier du Marché Central, a lancé une collecte à l’échelle pancanadienne et a mis au défi ses centres commerciaux de recueillir 75 000$ en dons ainsi que 44 000 kg de denrées non périssables au profit d’organismes tels La Corbeille. Si le Marché Central gagne le concours de collecte de denrées non périssables recueillies, Bentall Kennedy offrira 10 000$ à La Corbeille.

La mission première de La Corbeille est de fournir une aide alimentaire aux familles défavorisées du quartier, et elle gère une épicerie communautaire: le magasin d’Émilie. Elle offre également un programme de formation socioprofessionnelle en restauration. La Corbeille a aussi créé un programme d’économie sociale, le Festigoût traiteur, dont tous les profits servent à soutenir ces opérations.

Costco a amorcé le 1er août dernier la remise d’environ trois palettes d’aliments non périssables par semaine au bénéfice de La Corbeille. De plus, jusqu’au 30 septembre, les clients du Marché Central et ceux qui seront sensibilisés à cette cause pourront aussi y contribuer, en déposant des aliments non périssables à l’entrée du Costco.

Donald Boisvert, directeur général de La Corbeille, se réjouit de cette initiative du Marché Central, et déclarait récemment: «La faim ne connaît pas de saisons. Que ce soit à Noël ou pour la rentrée scolaire, les gens ont faim 12 mois par année. Il est important d’assurer une économie sociale. Il est important d’assurer un apport alimentaire minimal aux plus démunis de notre société.»

Le porte-parole et dirigeant du Marché Central, Robert Gauthier, se dit persuadé d’amasser un volume important de denrées pour la communauté locale. «La mission du Marché Central est d’être présent dans la communauté dans laquelle nous œuvrons et de faire la différence, un geste à la fois. La réinsertion socioprofessionnelle, on y croit, et c’est pourquoi nous appuyons La Corbeille », a-t-il précisé.

(Source: La Corbeille)

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!