Archives Parmi les réflexions qui ont émergé du café citoyen sur le développement local de la culture, on note le manque d'équipements et de services culturels de proximité dans Bordeaux-Cartierville.
En vue du Rendez-vous 2012 Montréal, Métropole culturelle, le Conseil local des intervenants communautaires (CLIC) de Bordeaux-Cartierville a tenu un café citoyen, le 27 juin, sur le développement de la culture dans les quartiers Ahuntsic et Bordeaux-Cartierville.

Une trentaine de citoyens et d’intervenants communautaires ont pris part à des ateliers de discussion afin de soumettre des projets à prioriser.

La rencontre a eu lieu au Centre de loisirs l’Acadie. Culture Montréal a entamé une démarche de mobilisation citoyenne dans différents quartiers de la ville.

Selon la directrice, Anne-Marie Jean, pour que Montréal soit une véritable métropole culturelle, il faut que la culture soit «bien vivante» dans tous les quartiers.

«À l’automne, nous examinerons le plan d’action – Montréal, Métropole culturelle. Mais avant, nous sommes venus chercher vos idées», a-t-elle lancé d’entrée de jeu.

Un Quartier culturel?

Avant d’entamer la discussion, la directrice du CLIC, Nathalie Fortin, a également pris la parole. Elle a dressé un portrait du quartier et exposé certains besoins pour créer un véritable milieu de vie dans Cartierville. Elle a, entre autres, parlé de l’accès des résidents à la rivière des Prairies comme étant un élément de développement intéressant.

Au sujet du concept de Quartiers culturels, le CLIC a participé à la vaste consultation publique de l’automne dernier en y déposant un mémoire. Parmi les recommandations, on trouve la construction d’une Maison de quartier qui servirait à la fois d’espace citoyen, de lieu de diffusion et d’ancrage des ressources communautaires et sociales. L’idée est de regrouper sous un même toit les bibliothèques de Cartierville et de Salaberry, et de créer une nouvelle unité de diffusion dotée d’une salle multifonctionnelle.

«On souhaite que Cartierville cesse d’être un quartier de transition et devienne vraiment un quartier où les gens ont le goût d’habiter, a souligné Mme Fortin. On pense que le volet culturel sous toutes ses formes est un moyen assez efficace pour atteindre cet objectif.»

Projets et initiatives

Invités à partager leurs idées sur le développement de la culture à l’échelle locale, les participants étaient réunis par petits groupes de cinq ou six personnes.

Parmi les projets proposés, notons l’organisation d’un événement où les différentes communautés culturelles résidentes du quartier pourraient être représentées par leurs mets traditionnels ou leur musique.

Un autre groupe a suggéré de mettre en place des moyens pour améliorer la diffusion des différentes activités culturelles offertes sur le territoire.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus