L’an dernier, Ahuntsic-Cartierville s’est doté d’un plan d’affaires pour connaître ses besoins. L’objectif était de voir le potentiel du territoire et d’en faire la promotion auprès de ses partenaires et investisseurs. C’est dans la foulée de ce plan que l’arrondissement a lancé sa stratégie de développement économique mardi. Quatre pôles sont identifiés: l’Acadie-Chabanel, Gouin-Laurentien, le secteur du pont Viau et les berges de la rivière des Prairies. Il s’agit de grandes lignes qui guideront les actions d’ici 2015.

D’entrée de jeu, le maire d’Ahuntsic-Cartierville, Pierre Gagnier, a partagé son enthousiasme à exploiter les avantages du territoire. Quelques jours après avoir été élu à la mairie, il affirme avoir rencontré le directeur de l’arrondissement à ce sujet.

«Dès lors, l’idée d’élaborer une vision d’avenir pour le développement économique est née. Avec tout le potentiel que nous retrouvions ici, il fallait que ça bouge!»

La première action a été d’embaucher un commissaire au développement économique. Selon M. Gagnier un consensus se dégage entre les élus: «Il faut faire du développement économique une priorité et nous allons le faire de façon intelligente.»

Partenaires d’affaires

L’arrondissement s’est donc donné une vision commune, un plan d’affaires pour déterminer des priorités pour l’avenir. Le développement sera harmonisé dans les quatre grands pôles mentionnés plus haut. Pour le maire, le potentiel est énorme.

Le directeur de l’arrondissement Ronald Cyr a énuméré plusieurs projets de partenaires d’affaires qui ont choisi Ahuntsic-Cartierville pour participer à son développement.

Les jardins Millen, 430 unités résidentielles pour retraitées, d’une valeur de 85M$, la rénovation des bureaux administratifs du garage Legendre de la Société de transport de Montréal, au coût de 37M$, et l’agrandissement et la rénovation de la salle de spectacle du Collège Régina Assumpta, pour 20M$.

«La stratégie s’appuie sur la consultation d’une trentaine d’intervenants économiques locaux et montréalais, a souligné M. Cyr. Elle est également le fruit d’une collaboration étroite avec les élus de l’arrondissement et la direction du développement économique de la Ville de Montréal.»

2M$ de la Ville de Montréal

Le maire de Montréal, Gérald Tremblay, était présent lors de l’événement. «Je suis ici essentiellement pour vous accompagner. C’est un moment important parce que faire une réflexion, identifier des projets concrets, des secteurs de développement, ce n’est pas toujours facile parce qu’il y a des choix stratégiques à faire. Sans votre appui, ça devient difficile d’accélérer la revitalisation de ces projets.»

M. Tremblay a annoncé une décision du comité exécutif d’investir 50M$ à l’échelle de la ville pour des projets de réfection routière au niveau local et des collectrices. «C’est pour vous permettre de créer un environnement favorable pour des investissements.»

Environ 2M$ iront à Ahuntsic-Cartierville.

Le maire a terminé son allocution en donnant l’exemple de Montréal-Nord, où la communauté doutait du potentiel de ce secteur jusqu’à ce que les élus et les partenaires manifestent le désir de changer la donne. «Ces gens étaient convaincus qu’à Montréal-Nord, on peut faire des choses exceptionnelles. Ils ont d’abord ouvert un bureau de projets. Par la suite, on les a accompagnés à exproprier des immeubles. On a aussi décidé de niveler le plus rapidement possible l’échangeur Henri-Bourassa/Pie IX pour en faire une entrée prestigieuse dans le nord de Montréal.»

Pour consulter le document Osez Ahuntsic-Cartierville: http://www.ville.montreal.qc.ca/ahuntsic-cartierville

Quatre chantiers

 

L’Acadie-Chabanel

- Requalifier ce secteur – Capitaliser sur le développement du train de l’Est et la gare de train Chabanel pour densifier le territoire selon les principes TOD – Faire du quartier Chabanel le milieu de vie d’affaires par excellence du nord de Montréal

Gouin-Laurentien

- Revitaliser les secteurs commerciaux en tirant profit de la présence d’importants générateurs de déplacements – Revitaliser l’axe du boulevard Laurentien – Miser sur une offre culturelle, sociale et communautaire comme levier de développement – Diversifier l’offre d’unités d’habitation pour la population locale dans l’ensemble du secteur.

Secteur du pont Viau

- Marquer l’entrée de la ville – Profiter des nouveaux projets résidentiels et faire la promotion des espaces publics, de la présence de la rivière et du réseau de transport collectif pour revitaliser le secteur – Créer un milieu de vie attrayant et animé en misant sur l’offre culturelle et une densification des propriétés le long des rues principales – Densifier les propriétés sous-utilisées – Arrimer le secteur aux berges de la rivière des Prairies

Berges de la rivière des Prairies

- Profiter de la présence de la rivière et des espaces publics à proximité comme levier pour le développement d’une offre récréoculturelle, afin d’en faire bénéficier la population locale et régionale – Augmenter l’achalandage touristique dans les installations existantes – Animer les espaces publics et améliorer l’accès à l’eau

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus