Sylvain Gagnon André-Cédric Zibi participait la semaine dernière à un tournoi en Floride avec le club U16 de l'Académie de l'Impact de Montréal.
Membre de l’Académie de l’Impact de Montréal depuis une année, André Cédric Zibi amorce la pause de la saison de la United States Soccer Development Academy, ligue dans laquelle évolue le club des moins de 16 ans de l’Impact avec confiance et réalisme. Rencontre avec un jeune athlète Ahuntsicois qui excelle dans son sport.

«Nous entrons tout juste dans un moment vraiment important de la saison», souligne André Cédric en guise d’introduction. Étonnamment, aucun match ne sera disputé par l’équipe U16 de l’Académie de l’Impact durant cette portion du calendrier.

«Nous devons nous préparer du mieux qu’on peut afin de pouvoir lutter au retour de la pause, en mars, pour une place en séries éliminatoires. C’est jouable, nous sommes en milieu de tableau, mais il faut tout donner à chaque pratique d’ici-là», analyse le défenseur de 15 ans.

La première moitié de la saison des jeunes Impact s’est terminée par un tournoi de trois matchs en Floride. André Cédric commente la performance de son équipe: «Nous avons disputé des matchs très durs. Même si nous en avons perdu deux, nous n’avons pas été surclassés. Nous sommes au niveau des autres académies des clubs de la Major League Soccer, et ce, malgré le fait que nous n’en sommes qu’à notre première année.»

Sur une note personnelle, le jeune joueur se dit satisfait de son jeu lors de ce tournoi. «Je pense avoir livré une bonne performance», indique-t-il.

Pour ce défenseur droit, cela se traduit par une couverture défensive serrée, ainsi qu’un appui réfléchi et opportun de l’attaque. «Je ne fais pas vraiment de buts vu ma position, mais à un contre un je suis dur à passer», ricane-t-il.

Une éthique de travail

André Cédric et ses coéquipiers ne doivent pas qu’exceller sur le terrainL ils doivent suivre un cursus scolaire accéléré et y maintenir de bonnes notes. «Il s’agit d’être constant autant à l’école qu’à l’entraînement et dans les parties», raconte-t-il, mentionnant au passage que la compétition est très forte.

En effet, pour 11 joueurs partants, l’équipe U16 en comptent plus d’une vingtaine dans ses rangs. «Il y a des coupures à tous les six mois, informe-t-il. C’est pourquoi il faut tout donner à tous les instants.»

Les efforts et l’éthique de travail du jeune joueur lui ont valu plus tôt cet automne une bourse de 2000$ du programme Saputo de la Fondation de l’athlète d’excellence du Québec. Il a été nommé par le personnel d’entraîneurs et de préparateurs de l’Académie de l’Impact de Montréal.

Pour l’Ahuntsicois, il s’agit d’un grand honneur de pouvoir porter les couleurs de l’Impact. «J’ai mes attaches à Montréal. J’y aime la culture et la langue. En jouant pour cette équipe, c’est tout ça que je représente.»

À l’instar de Karl Ouimet, qui joue maintenant dans le grand club, André Cédric Zibi souhaite faire sa marque dans les clubs écoles, jusqu’à percer l’alignement professionnel.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!