Sept candidats libéraux à l’investiture pour le Parti libéral du Canada (PLC) s’impatientent. Dans un courriel adressé le 22 avril, aux instances du parti, ils mettent en évidence le retard pris dans la désignation officielle du candidat du PLC dans Ahuntsic-Cartierville et le risque de voir la circonscription leur échapper.

La lettre, dont TC Media a pu obtenir une copie, est écrite au nom «des sept candidats qualifiés». «Le groupe inclut Mélanie Joly», souligne Élie Kassissia, un candidat très actif dans la circonscription. Le message est adressé à Marie Tremblay, vice-présidente au sein du conseil de direction du PLC, et à Pablo Rodrigez, organisateur en chef du PLC au Québec et ancien député libéral d’Honoré Mercier.

«Plus le temps avance, plus nous serons dans une position difficile pour rallier les militants et planifier les événements de financement de la vraie campagne électorale, mettant même en péril l’objectif initial de regagner ce comté», écrivent les candidats libéraux dans leur missive. «J’ai hâte de connaître la date moi aussi», relève Mme Joly, dernière arrivée dans la course. Toutefois, elle ne se considère pas concernée par ce courriel. «Je n’ai pas été contactée par les signataires», affirme-t-elle.

«Nous voulons que ce soit le plus tôt possible», soutient Anthony Di Carlo, qui mène officiellement sa campagne à l’investiture depuis le 30 mars 2014. Il est rejoint dans cet avis par Grace Batchoun, candidate depuis novembre dernier. «Il nous faut une date avant le mois de juin, parce qu’après, ce sera l’été et les gens auront l’esprit ailleurs», observe-t-elle. «La date idéale serait le 7 juin, précise M. Kassissia. Ce sera un dimanche, une journée suffisante pour permettre à nos milliers de militants de pouvoir voter.»

«Il n’y a pas encore de date de prévue pour l’assemblée d’investiture dans la circonscription de Ahuntsic-Cartierville», souligne Olivier Duchesneau, porte-parole du PLC. Il indique qu’il reste plus de 90 assemblées d’investiture à tenir, dont la plupart n’ont pas été annoncées.

M. Kassissia estime qu’entre 3000 et 4000 personnes se déplaceraient pour choisir leur représentant. Mme Joly dit ignorer combien de personnes se déplaceront pour l’investiture. «S’il pleut ou si les Canadiens de Montréal sont en finale de la coupe Stanley, il est clair qu’on n’aura pas beaucoup de monde», plaisante-t-elle. «Cela fait longtemps que je suis en politique et je sais que je n’ai pas le contrôle sur tout», concède Mme Joly, qui refuse de se prononcer sur la date idéale pour elle.

L’investiture du candidat du PLC, dans la nouvelle circonscription fédérale d’Ahuntsic-Cartierville, est marquée par de nombreux soubresauts. Les candidats en compétition avaient craint un parachutage au moment où Mélanie Joly s’engageait dans la course et avaient enjoint le parti à assurer un vote pour désigner le candidat libéral.

«Nous nous sommes engagés à tenir des investitures ouvertes dans toutes les circonscriptions du pays, dit M. Duchesneau. Je peux vous confirmer qu’il y aura une investiture ouverte dans la circonscription d’Ahuntsic-Cartierville comme dans l’ensemble des circonscriptions au pays.»

Pour le moment, on sait que l’actuelle députée fédérale de la circonscription d’Ahuntsic, Maria Mourani, portera les couleurs du Nouveau Parti démocratique et Wiliam Moghrabi représentera le Parti conservateur. Le Bloc québécois connaîtra son candidat le 31 mai.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!