Archives/TC Media Vincent Garneau.

La Société d’histoire d’Ahuntsic-Cartierville (SHAC) est née. Cet organisme, se donne pour mission d’étudier, de mettre en valeur l’histoire et le patrimoine de l’ensemble du territoire d’Ahuntsic-Cartierville.

«C’est quelque chose qui manquait dans l’arrondissement alors que l’on trouve sur le territoire les traces du troisième ou quatrième foyer de colonisation à Montréal», explique Vincent Garneau, coprésident de la SHAC.

Avant la SHAC, des organismes comme Cité historia ou la Société d’histoire du domaine Saint-Sulpice s’occupaient de problématiques plus locales. La SHAC s’intéresse à tous les quartiers de l’arrondissement.

Si on connaît l’église de la Visitation ou le site des moulins à Ahuntsic, il y a aussi le musée des Sœurs de Miséricorde ou le musée des Sœurs de la Providence à Cartierville. Par ailleurs, l’histoire du boulevard Gouin qui longe l’arrondissement d’est en ouest, était connu sous le nom du chemin de du bord de l’eau au 18e siècle et raconte un pan entier de l’histoire de Montréal.

La SHAC se penchera sur divers domaines liés à l’histoire et au patrimoine et aura des activités variées, que ce soit la recherche ou la médiation culturelle et la collaboration avec les musées locaux.

Fonctionnant comme une association, les animateurs souhaitent en faire un organisme populaire et démocratique.

«Des citoyens pourront s’organiser en comité de sauvegarde de sites en particuliers, cela permettra de protéger certains lieux historiques significatifs», indique M. Garneau.

Pour le lancement officiel de la SHAC, une rencontre d’information sera organisée avec la visite de l’ancienne usine de munition de la Seconde Guerre mondiale et une excursion guidée du secteur industriel Chabanel.

 

Pour la visite, rassemblement au coin de l’avenue de L’Esplanade et de la rue de Louvain Ouest, le 5 décembre, à 13h30.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!