Archives/TC Media Le bâtiment situé à l'angle de la rue de l'Esplanade et de la rue Louvain Ouest, qui a été la proie des flammes le 4 novembre, n'est plus qu'un amas de gravats.

Le dossier de l’enquête sur l’important incendie qui a ravagé le bâtiment situé à l’intersection des rues Louvain et de l’Esplanade a été clos par les enquêteurs du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

«Le bâtiment n’était alimenté ni en électricité ni en gaz. Il était connu pour être fréquenté par des squatteurs. Il était voué à la démolition et il a été démoli. Les enquêteurs ont mis tous les éléments ensemble et ont décidé de fermer ce dossier», indique Abdullah Emran, agent relationniste médias au SPVM.

Il n y a donc plus d’enquête sur cet incendie même si, reconnaît M. Emran, tout indique qu’il s’agit d’un incendie criminel.

«Il n y a pas eu de dommages liés à l’incendie, si ce n’est la démolition qui était déjà programmée», a expliqué M. Emran.

Une centaine de pompiers avait été appelée pour éteindre le feu qui a ravagé l’édifice industriel désaffecté, le 4 novembre. Ils ont dû lutter plusieurs heures pour en venir à bout des flammes. La Ville, qui est propriétaire de l’édifice, a décidé par la suite de le démolir.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!