Amine Essghir/TC Media Des centaines de personnes se sont déplacées pour l'inauguration du bureau de circonscription de Mélanie Joly, situé au 225, rue Chabanel.

C’était la foule des grands jours au bureau de la députée fédérale d’Ahuntsic-Cartierville, Mélanie Joly, samedi. La ministre du Patrimoine canadien a inauguré ses nouveaux locaux dans une tour de 11 étages de la rue Chabanel. Le choix de l’emplacement, où se trouvent quelques-uns des designers montréalais les plus en vue, démontre sa volonté de revitaliser le quartier.

«C’est un symbole fort pour relancer le quartier de la mode», a affirmé Mélanie Joly en entrevue à TC Media, entre deux poignées de main.

La Libérale avait fait du développement du potentiel de Chabanel en un pôle économique important, un élément central de sa campagne. «Ce lieu est vraiment emblématique», a-t-elle dit, ajoutant qu’elle avait longtemps cherché l’endroit idéal pour mener à bien son mandat.

Rappelons que lors de son assermentation, elle s’était assurée d’y trouver tous ses vêtements, dont une robe signée Marie Saint-Pierre.

Transition
Mélanie Joly logeait depuis son élection, en octobre, dans des bureaux provisoires sur la rue Chabanel et a récupéré les dossiers de la députée sortante, Maria Mourani. «Il était important de faire une bonne transition et on l’a réussi», soutient la députée.

Pour les dossiers de Cartierville, ils proviennent du bureau de son collègue, Stéphane Dion. Le député de Saint-Laurent et ministre des Affaires étrangères, venu d’ailleurs la féliciter pour ses nouveaux bureaux, lui fera part des enjeux du secteur qui était de sa juridiction avant le redécoupage de la carte électorale.

Madame Joly avance qu’Ahuntsic-Cartierville connaîtra des investissements importants sous le gouvernement libéral. «J’avais promis 1000 nouveaux logements sociaux, le bureau local suit le dossier notamment pour faire l’inventaire de ce qui peut se faire», a-t-elle annoncé.

On ignore s’il s’agira de constructions neuves ou de transformations d’anciens immeubles. Les coûts et les échéanciers n’ont pas été précisés non plus.

Elle travaille aussi avec la Société d’histoire d’Ahuntsic-Cartierville à inscrire des endroits, comme le vieux village du Sault-au-Récollet, en tant que lieu historique national.

Affluence
Il fallait jouer du coude pour parler à la députée. Des centaines de personnes se pressaient jusque dans le couloir pour la féliciter ou lui remettre des demandes en main propre. «On s’attendait à ce succès», avoue-t-elle.

La plupart des visiteurs étaient des résidents ou des représentants d’organismes communautaires de la circonscription, qui ont signifié leurs attentes.

Mélanie Joly soutient que, malgré ses obligations, elle réservera du temps pour ses électeurs.

«Je parle quotidiennement avec ma directrice de bureau, Véronique Papineau, et j’essaie d’être présente le plus souvent possible», confie-t-elle, sans pour autant préciser quelles journées de la semaine elle consacrera à sa circonscription.

Mme Joly garantit qu’elle maintiendra également un contact avec les élus locaux.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!